Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Un patron modèle de Seth Greenland

Seth Greenland
  Un patron modèle

Un patron modèle - Seth Greenland

Blanchi sous le harnais
Note :

   Humour garanti avec les gros problèmes financiers de Marcus Ripps dans "Un patron modèle", désopilante pochade dont la légèreté n'est cependant pas la qualité première. Cette réserve faite, on rit beaucoup au long de 400 pages abracadabrantes dont je tirerai quelques pépites en fin d'article.
    Marcus n'a pas envie de lâcher la Californie pour la Chine où son patron veut l'envoyer. Ça tombe bien, son frère pourtant détesté meurt, lui léguant sa prospère blanchisserie. Ou plutôt sa Prosper blanchisserie car l'activité y est certes florissante mais peu légale. Marcus va donc être amené à de curieuses rencontres, par exemple Kostya, un homme de main russe de deux mètres, intimidateur de son métier mais qui rêve d'ouvrir un restau barbecue. Ou Tommy, Samoan à la carrure de rugbyman pris d'amitié pour le judaïsme par amour pour une jeune femme juive. Ce qui sauvera Marcus à plusieurs reprises. Ce Marcus qui n'est d'ailleurs "même pas" juif mais qui tient cependant à organiser une bar mitsvah d'anthologie pour son fils Nathan.
   
   Accessoirement ce bon Marcus finance aussi les fumettes de sa belle-mère et ses cours de strip-tease. Quant à son épouse elle est associée avec une amie chercheuse d'ovules qui sous le doux pseudo de Verlaine deviendra dominatrice S. M. avec beaucoup d'allure. Bien que s'égarant parfois un peu trop à mon goût dans les fantasmes de la clientèle "Un patron modèle" est souvent hilarant. C'est que Marcus est un mac très social qui fait lire "Anna Karénine" à ses protégées et leur assure une bonne couverture mutuelle. Finalement elles l'ont lu, "Anna Karénine", ça se passe en Russie. Woody Allen n'est pas si loin. Mais ici c'est plus golf et cocktails que Times Square et Tchékhov 42ème Rue.
   
      Critique très californienne d'un mode de vie très californien, "Shining City" (c'est le titre original et le nom de cette blanchisserie à sexe plutôt qu'à sec) fait mouche et se lit très vite. Quelques perles?
   "Je vais ouvrir un restau Jésus aime le barbecue sur Crenshaw Boulevard, à mi-chemin entre Koreatown et South Central, avec une putain de croix immense, faite avec deux travers de porc géants, sur le toit. "
   
   "Kostya assisterait à la rencontre de loin, aussi discret que peut l'être un Russe de presque deux mètres avec des dreadlocks".
   
   "Jetant un coup d’œil dans le salon, Marcus découvrit Tommy le Samoan affalé dans le canapé à deux places, avec Bertrand Russell (c'est le nom du chien) sur les genoux. Il caressait le cou du chien en pinçant la peau entre ses doigts pareils à des francforts. Bertrand Russell semblait aimer ça."

   
   
   Seth Greenland vit en Californie, cela va de soi, et est aussi l'auteur de "Mister Bones", et scénariste surtout pour la télé. "Un patron modèle" serait en préparation au cinéma.

critique par Eeguab




* * *