Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Une Anglaise à bicyclette de Didier Decoin

Didier Decoin
  Est-ce ainsi que les femmes meurent?
  Une Anglaise à bicyclette
  Je vois des jardins partout
  La pendue de Londres
  Dictionnaire amoureux des Faits Divers
  Le Bureau des Jardins et des Étangs

Didier Decoin est un scénariste et écrivain français, né en 1945.

Le Prix Goncourt lui a été attribué en 1977 pour "John l'Enfer".

Une Anglaise à bicyclette - Didier Decoin

A vélo dans le Yorkshire
Note :

    Didier Decoin est certes un écrivain classique. Mais c'est vraiment un habile conteur et on comprend son attrait pour l'Angleterre, lui qui vit au bout du bout du Cotentin, doigt pointé vers Albion. Je lui trouve un charme d'auteur britannique dans cette histoire américano-anglaise et non pas anglo-américaine.
   
   Un photographe anglais sauve du massacre de Wounded Knee une petite fille Sioux. Revenu dans son Yorkshire il finit par l'épouser vingt ans après. Mais le plus étonnant dans cette histoire est le rôle de la bicyclette qu'Emily apprend à chevaucher et dont elle devient vite une addicte dans la verte campagne.
   
      Mais ce n'est pas tout. Didier Decoin nous entraîne dans un roman délicieux d'anglophilie qui plaira par exemple aux passionnés de Peter Pan et de Conan Doyle qui tient un rôle non négligeable dans notre histoire. Filez à l'anglaise dans cette histoire de fées. Arthur Conan Doyle, on le sait, était très versé dans le spiritisme malgré son fils littéraire devenu l'archétype du rationnalisme. Ajoutez à cela un policier soupçonneux sur l'origine d'Emily, pas si mauvais malgré tout. Saupoudrez de quelques vieilles dames anglaises comme la plupart des vieilles dames, très pressées d'être immortalisées sur pellicule par le photographe, avec cependant quelques retouches non encore numériques. Il y a une histoire d'amour sans histoire, pas mal d'humour, des gens bien élevés. Et si le héros, Jayson Flannery est affligé de lépidophobie (panique causée par les papillons) et de *****trucphobie (la terreur de la bicyclette, mais j'ai oublié le nom et j'ai déjà rendu le livre à la Bib.), il faudrait être hardly anglophobe pour ne pas prendre plaisir à cette belle balade dans un jardin anglais.

critique par Eeguab




* * *