Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

L comme: L'homme qui n'aimait pas les armes à feu de Wilfrid Lupano

Wilfrid Lupano
  L comme: L'homme qui n'aimait pas les armes à feu
  L comme: Le singe de Hartlepool
  L comme: Les vieux fourneaux Tome 1 - Ceux qui restent
  L comme: Les vieux fourneaux Tome 2 - Bonny and Pierrot
  L comme: Un océan d'amour
  L comme: Communardes! Nous ne dirons rien de leurs femelles...
  Dès 03 ans: Le loup en slip
  L comme: Ma révérence

Wilfrid Lupano est un scénariste de bande dessinée français, né en 1971 à Nantes.

L comme: L'homme qui n'aimait pas les armes à feu - Wilfrid Lupano

Humour et hémoglobine
Note :

   Dessinateur: Paul Salomone
   
   
   Présentation de l'éditeur :
   
   "Début du XXe siècle, Arizona... Maître Byron Peck, citoyen britannique et avocat d'affaires, escorté de son acolyte, l'effrayant Monsieur Hoggaard, parcourt le désert en quête d'un mystérieux papier qui pourrait changer à jamais le cours de l'histoire des États-Unis d'Amérique. Dans le même but, la dangereuse Margot de Garine s'associe à une bande de Mexicains sans foi ni loi... Et ils seront sans pitié! "

   
   
   Vous n'aimez pas les Western? Peu importe, vous vous laisserez emporter par l'album "L'homme qui n'aimait pas les armes à feu" et son premier volet "Chili Con Carnage", dont le titre annonce déjà la couleur: une bande-dessinée qui allie l'action et un cadre tout droit sorti du Far West à une bonne dose d'humour. 
   
   Tout commence avec deux excentriques gentlemen trimballant dans leur carriole un otage qui, rapidement mort, sera tout aussi vite expédié dans un canyon. Deux hommes qui semblent motivés par la vengeance et sont sur les traces de la belle Margot, jeune femme de la haute sur le point d'être détroussée lorsque des bandits mexicains s'attaquent à son train. Mais ce serait mal connaître la belle, qui a plus d'une corde à son arc et parvient à convaincre le chef de s'associer à elle pour détrousser les (mal)honnêtes gens de leurs titres d'actions et autres papiers précieux. Ajoutons à cela un employé de la gare, tombé sous son charme et bien décidé à la sauver, et vous aurez devant vous les ingrédients de ce melting-pot réjouissant, dont on attend la suite avec impatience!
   
   Un premier opus prometteur, qui séduira les amoureux de l'époque mais aussi ceux qui, comme moi, bâillent à la simple annonce du nom de Clint Eastwood et n'aiment les Westerns que lorsqu'ils sont bien dépoussiérés...

critique par Lou




* * *