Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

La Princesse Ligovskoï de Michel Lermontov

Michel Lermontov
  La Princesse Ligovskoï
  Un héros de notre temps

La Princesse Ligovskoï - Michel Lermontov

Inachevé
Note :

    Présentation de l'éditeur 
   
   "Georges et Vièrotchka se sont aimés, puis se sont perdus de vue. Lorsqu'ils se retrouvent quelques années plus tard, à Saint-Pétersbourg, il est devenu un jeune officier de la Garde, cynique et un peu cruel; elle est mariée avec le vieux Prince Ligovskoï. Bien sûr, leurs sentiments ne tardent pas à renaître...
   Roman inachevé, La Princesse Ligovskoï nous offre une admirable peinture psychologique de deux jeunes mondains, ainsi qu'une brillante évocation du Saint-Pétersbourg de 1830."

   
   
    Commentaire 
   
   C'est dans une séance de dévalisage intense du stand de Folio 2 euros au Salon du livre que je suis tombée sur ce livre, d'un auteur que je ne connaissais pas vraiment, mais qui sonnait russe. Et comme je veux honorer mon défi "Une année en Russie", j'ai fait provision de trucs Russes! C'était obligé! Et en plus, il y a une poupée russe dessus, ce qui est une excellente raison en soi! J'adore ces trucs!!
   
   Et ma foi, j'ai bien fait de céder à la tentation (et de porter cette tonne de livres pendant notre longue balade d'après!) parce que j'ai adoré ce court récit. Bon, le roman est inachevé, on n'a que la mise en bouche, mais la plume de Lermontov m'a beaucoup plu et m'a surprise par un humour et une ironie auxquelles je ne m'attendais pas du tout. Je me disais que Russe = tragique... et non, pas dans ce cas là!
   
   Le roman ouvre sur un incident entre Piétchorine, le héros et un fonctionnaire, qu'il manque de renverser. On sent qu'il s'agissait là d'un élément crucial dans le roman mais on n'en sait pas encore suffisamment. Le personnage de Piétchorine est vain, mondain, cynique et orgueilleux. Jeune homme de la haute société, il se permet à peu près n'importe quoi, quitte à être un peu cruel, et à s'adonner à des joutes verbales à demi-mot. Cet homme, plein de défauts mais pas uniquement désagréable, est bien esquissé et laissait promettre un personnage fouillé et intéressant à suivre. Quant à Viérotchka, son amour de jeunesse maintenant mariée, j'avais hâte de la connaître davantage. 
   
   La narration particulière, un "je" omniscient qui s'adresse au lecteur en nous baladant d'une pièce et d'une scène à une autre, nous épargnant les moments ennuyeux, comme il le souligne, m'a également plu. Les traits d'humour ironique et le côté un peu "jeunesse décadente" (mon terme est très, très inapproprié mais il ne m'en vient pas d'autre) se marient bien au récit qui peint la bonne société de Petersbourg dans les années 30, alors qu'il y avait rivalité avec l'ancienne Moscou. Comme je suis en manque de neige, j'ai souri rêveusement aux "traîneaux" qui remplacent les voitures à chevaux!
   
   Lermontov, selon ce que j'ai pu trouver, a vécu ce genre de vie mondaine et militaire. Il est décédé dans la trentaine et ce roman, commencé en 1836, n'a jamais été terminé. Toutefois, il a publié, en 1841, "Un héros de notre temps" - que je veux maintenant absolument lire - dont le héros n'est nul autre que Piétchorine. Une très agréable découverte donc. Dommage que nous restions sur notre faim en raison du côté inachevé... mais si le but de l'exercice était de nous faire découvrir l'auteur, c'est réussi dans mon cas!!

critique par Karine




* * *