Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Duelle de Barbara Abel

Barbara Abel
  Duelle
  Derrière la haine
  Je sais pas

Barbara Abel est une auteure belge de romans policiers, née en 1969 à Bruxelles.

Duelle - Barbara Abel

De quoi passer un bon moment
Note :

   Barbara Abel est une jeune auteur belge de romans policiers qui a su retenir l’attention des Editions du Masque. Ce en quoi ils ont été plutôt bien inspirés puisque son premier roman : «L’instinct maternel» a remporté le Prix Cognac en 2002. D’autres romans ont suivi et voici celui qu’elle a proposé à ses lecteurs pour l’année 2005.
   
   Barbara Abel commence à se faire une petite réputation flatteuse pour la complexité et l’ingéniosité de ses intrigues et ceux qui l’aiment pour cela ne seront pas déçus ici. «Duelle» est un roman policier, ou, sans doute plus exactement un roman noir, assez épais (plus de 400 pages) qui se joue de son lecteur en partant d’une base même pas follement originale : Lucy, jeune mère de famille belge, qui avait été abandonnée à sa naissance, est contactée par une émission de télé-réalité, par l’intermédiaire de laquelle «quelqu’un» qui la cherche depuis longtemps, voudrait établir le contact avec elle. Et c’est ainsi que tout commence : rêve et cauchemar.
   
   Comme je le disais, l’auteur se joue de nous tout au long de son histoire ou tout se trame constamment et où ce que l’on prévoit ne se produit jamais, laissant toujours la place à quelque chose de plus saugrenu, dramatique, cruel, sordide, pathétique, époustouflant, bref, inattendu. Ce que l’on croyait avoir deviné, se révèle presque toujours faux. On est manipulés, mais on n’en tient pas rigueur à l’auteur puisque ses explications finalement, sont tout à fait à la hauteur de la situation, clarifiant tout, non seulement en ce qui concerne les faits, mais également en ce qui concerne les étrangetés psychologiques de certaines scènes que le lecteur s’était sans doute cru fin de remarquer (mais je n’en dis pas plus).
   
   L’intrigue que l’on s’attendait à trouver plutôt simple, se révèle complexe. Le roman, qui commence doucement et progresse assez benoîtement pendant sa première moitié, s’emballe soudain et, de rebondissements en coups de tonnerre, accélère sans cesse son rythme jusqu’à la fin qui nous laisse… Vous verrez vous-même.
   
   Pour les reproches tout de même, j’ai regretté quelques «coquilles» que, me semble-t-il, les Editions du Masque n’auraient pas dû laisser passer, mais « Duelle » n’en est pas moins un bon roman noir que l’on lit avec plaisir et intérêt. De quoi passer un bon moment de détente.

critique par Sibylline




* * *