Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Le silence de la pluie de Luis Alfredo Garcia Roza

Luis Alfredo Garcia Roza
  Le silence de la pluie
  Bon anniversaire, Gabriel!

Le silence de la pluie - Luis Alfredo Garcia Roza

Waouh, quel talent !
Note :

   Excellente surprise que ce polar brésilien, écrit comme un véritable roman de littérature, il est vrai que l’éditeur arlésien nous a habitués à la qualité.
   
   C’est mon premier polar sud-américain et je dois dire que ça nous change des enquêtes françaises ou américaines (que je ne renie pas pour autant). Ici tout est dépaysement : le cadre tout comme les pensées qui errent dans la tête d’un inspecteur - dont le nom homonyme d’un grand philosophe n’est pas le fruit du hasard.
   
   Mais je préfère ne rien vous raconter de l’intrigue sinon qu’on croit tout savoir dès le prologue, et on se trompe, bien que les événements exposés soient exacts. Laissez-vous surprendre, vous ne le regretterez pas si vous aimez les belles phrases et les ambiances énigmatiques. Laissez-vous aller au rythme ondulant du récit qui alterne entre une narration à la troisième personne, où le lecteur, observateur extérieur, croit tout savoir et tout comprendre avant que ça percute chez le policier, et des chapitres à la première personne qui nous font entrer dans la peau (et surtout les raisonnements en méandres) de cet enquêteur au charme trouble et aux agissements déroutants.
   
   Sans téléphones mobiles ni analyses ADN, le tempo s’accélère progressivement, l’histoire devient captivante et la dernière partie est carrément haletante (sic) : prévoir de longues plages de lecture si possible !
   
   Seul bémol : la suite des enquêtes du sieur Espinosa (« Objets Trouvés ») m’a moins emballée.
   ↓

critique par Nina




* * *



Petit faible
Note :

   ...Une enquête de l’inspecteur Espinosa.
    
   titre original : Silêncio da chuva 1996.
    
   Promenez-vous dans Rio de Janeiro!
   Quartier Peixoto; parc Lage; parc du Flamengo;plage du même nom;  Pain de sucre; gare et quartier du Méier; place de la Carioca; Copacabana; Ipanema; place Mauà
    
   Ricardo Carvalho, cadre commercial renommé a décidé de se suicider. Sans doute par orgueil, il préfère que cela passe pour un assassinat. Il laisse donc une lettre «pour la police» ordonnant à celle-ci de diffuser l’information de l’assassinat et de classer l’affaire. Il offre vingt mille dollars en espèces.
   
    La police ( en l’occurrence l’inspecteur Espinosa) ne trouve rien d’autre dans la voiture que le cadavre. L’enquête va concerner Beatriz Vasconcelos («Bia») sa veuve dessinatrice dans le design. Ils ne vivaient pas l’un avec l’autre et elle est indépendante financièrement et même riche.
   
   Autre suspect: Julio, professeur d’architecture, avec qui Bia pourrait débuter une liaison.
   
   Enfin Rose, secrétaire particulière de Ricardo, probablement sa maîtresse, la seule qui semble attristée de son décès. Elle a voulu passer chez Bia pour lui dire quelque chose d’important et disparaît.
    
   L’inspecteur Espinosa (Spinoza en français) rêveur, amateur de littérature anglophone ( Dickens, Conrad, de Quincey, Melville…) dragueur, ne buvant que trois verres par jour,  travaillant sans guère de contact avec le reste de la bande de flics (corrompus…) s’est trouvé un jeune acolyte encore vierge de toute délinquance: le jeune inspecteur Welber.
    
   L’inspecteur Espinosa est sympathique. Le roman contient sa part de suspense intelligent et de moments forts. Action, méditation, personnages divers et variés de toutes classes sociales, bien campés.
    
   J'ai un faible pour Garcia-Roza Je n'hésiterai pas à en lire un autre prochainement!
   

critique par Jehanne




* * *