Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Presque mort de Ake Edwardson

Ake Edwardson
  Je voudrais que cela ne finisse jamais
  Ombre et soleil
  Presque mort
  Voile de pierre
  Le ciel se trouve sur terre
  Danse avec l'ange

Åke Edwardson est un écrivain suédois de romans policiers né en 1953. Il habite à Göteborg (Suède) où exerce également son personnage récurrent, le commissaire Erik Winter.

Presque mort - Ake Edwardson

Pas trop mal...
Note :

   Encore un polar scandinave. Mais pas trop mal!
   
    Erik Winter, commissaire à Göteborg, sud de la Suède (la ville est plutôt bien présentée) enquête sur une affaire de meurtre. On a retrouvé un certain Selberg assassiné dans la voiture de Jan Richardsson, politicien introuvable. Sa femme sait des choses qu’elle ne dit pas, pense Winter. Un jeune inspecteur a vu une autre voiture avec un impact de balle. Le propriétaire, Roger Edwards, se l’est fait voler parait-il.
   
   Nous suivons, en narration alternées les pensées et actes de Winter, du jeune inspecteur, d’Halders un autre inspecteur (qui a beaucoup d’ennuis en ménage), de Jacob Ademar qui écrit sur sa sœur Beatrice disparue, de Christer Tiger un gangster qui cherche, par ses activités criminelles, à venger son père, sa petite amie, et lui-même, d’exactions commises à leur encontre, de Beatrice, jeune nageuse en mauvaise posture…
   
    Il y a pas mal de longueurs tout de même! La vie d’Erik Winter en famille ne nous intéresse pas trop. Psychologie primaire… ni celle de son collègue Halders. Par contre les crises de migraine de Winter sont une bonne idée. Il voit la nuit, et le soleil, différemment, ce qui nous vaut quelques pages bien écrites.
   
   Les dialogues sont trop longs, et style mitraillette. On tire à la ligne. L’intrigue intéresse cependant, on ne lâche pas… la narration alternée est correctement menée
   
   
    Liste des aventures d'Erik Winter traduites en français :
   
    Danse avec l'ange
    Un cri si lointain
    Ombre et soleil
    Je voudrais que cela ne finisse jamais
    Le ciel se trouve sur terre
    Voile de pierre
    Chambre numéro 10
    Ce doux pays
    Presque mort

    Le Dernier Hiver

critique par Jehanne




* * *