Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Le pacte de Jodi Picoult

Jodi Picoult
  Le pacte
  La tristesse des éléphants

Le pacte - Jodi Picoult

Roman de gare (mais je n'ai rien contre les trains)
Note :

    Présentation de l'éditeur
   
   "Chris Harte et Emily Gold s'aiment depuis toujours. Il y a près de vingt ans que leurs familles sont voisines et amies. Ils ont été élevés ensemble, ont vécu leur enfance comme frère et sœur, puis à l'adolescence leurs sentiments ont évolué, à la grande satisfaction des deux couples de parents. Pour ces derniers, c'est certain, Chris et Emily vont se marier et fonder une famille. Mai un soir peu après minuit, le téléphone sonne chez les Harte et chez les Gold. Emily est retrouvée morte, tuée d'une balle dans la tête, tandis que Chris gît, évanoui à côté d'elle. Ranimé, le jeune homme raconte qu'ils avaient conclu un pacte de suicide. Explication commode ou vérité incompréhensible? Chris est aussitôt soupçonné de meurtre et les deux familles, jadis si proches, s'entredéchirent."

   
   
   Commentaire

   
   J'ai acheté ce livre il y a un bon moment, sous la recommandation d'une libraire qui avait adoré et je l'ai sorti de ma pile à l'occasion d'une lecture commune!
   
   Tout d'abord, il est important de mentionner que je voulais vraiment lire quelque chose de cette auteure vu que les avis sont très partagés sur la blogo anglophone: on aime d'amour ou on déteste. Je ne fais pas encore clairement partie d'une bande ou d'une autre mais si je l'ai lu en une journée et demie, je ne peux pas dire que je sois vraiment convaincue, ni par l'histoire, ni par l'écriture que j'ai trouvée très banale sans être agaçante pour autant, toutefois.
   
   C'est donc l'histoire de deux familles "parfaites", élevées à la campagne, dans des milieux aisés. Les deux enfants, élevés ensembles, sont doués, beaux, appréciés. Et ils sont amoureux, à la grande joie des parents, qui souhaitaient cela depuis l'enfance. Déjà là, j'avais un malaise, que je m'explique difficilement d'ailleurs. Bizarrement, ce concept passe mieux pour moi dans un roman victorien que dans un roman contemporain. Sauf qu'un soir, Emily est retrouvée morte d'une balle dans la tête, Chris est avec elle, blessé lui aussi. Et là commence un calvaire pour les deux familles qui perdent leurs enfants mais aussi leur amitié vieille de 18 ans.
   
   Le livre n'est pas nécessairement désagréable à lire mais il m'a donné une impression de facilité... et un peu de sensationnalisme, surtout à la fin. D'abord, j'ai tout vu venir très rapidement et aucune des révélations ne m'a réellement surprise et bon, j'avoue, les histoires de procès, j'ai toujours du mal. Les manœuvres des avocats, quels qu'ils soient, ne me plaisent pas et me mettent mal à l'aise la plupart du temps. Donc, pendant la partie procès, j'ai eu envie de leur botter le derrière à tous les deux, mais c'est ma réaction normale face à cette façon de faire dire n'importe quoi à n'importe qui, en se foutant un peu de ce qui s'est passé ou non. Et pour avoir un bon ami avocat, je SAIS que ce n'est pas toujours comme ça et que c'est leur travail etc. etc. Je ne suis pas en train de bitcher tous les avocats de la terre... sauf que je n'aime pas lire ces choses et que ne pensais pas que la partie juridique occuperait une si grande partie du roman.
   
   L'autre raison qui fait que je suis mitigée, c'est que j'ai eu du mal à m'attacher aux personnages et que j'ai eu du mal à comprendre "pourquoi" un certain événement. Les raisons sont données, on comprend que certaines choses peuvent sembler insurmontables, nous sommes chez des ados alors bon, c'est une autre logique, mais quand même, c'est nébuleux pour moi, même si Chris et Emily sont quand même les personnages qui m'ont le plus touchée dans le roman. De plus, les réactions des parents me sont apparues très stéréotypées, du moins au départ. Il y a celui qui ignore, celle qui est en colère et veut se venger, celle qui ferait tout pour son fils... Par chance, ils évoluent un peu... mais je n'y ai pas trouvé beaucoup de profondeur.
   Toutefois, c'est très facile à lire, je ne me suis pas ennuyée à cette lecture (la preuve, je l'ai lu très vite) et je crois qu'elle pourra plaire à plusieurs amateurs de romans judiciaires touchant des familles. Je crois que je n'étais tout simplement pas le public cible.

critique par Karine




* * *