Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

La descente de Pégase (Dave Robicheaux - 15) de James Lee Burke

James Lee Burke
  Purple cane Road (Dave Robicheaux - 11)
  Le bagnard et autres nouvelles
  Dans la brume électrique avec les morts confédérés (Dave Robicheaux - 6)
  Le brasier de l'ange (Dave Robicheaux - 8)
  Dixie city (Dave Robicheaux - 7)
  Prisonniers du ciel (Dave Robicheaux - 2)
  Une tache sur l´éternité (Dave Robicheaux - 5)
  La rose du Cimarron
  Le boogie des rêves perdus
  Une saison pour la peur (Dave Robicheaux - 4)
  Sunset limited (Dave Robicheaux - 10)
  La pluie de néon (Dave Robicheaux - 1)
  Cadillac juke-box (Dave Robicheaux - 9)
  Bitterroot
  Heartwood
  L'Emblème du croisé (Dave Robicheaux - 14)
  Dernier tramway pour les Champs Elysées (Dave Robicheaux - 13)
  Vers une aube radieuse
  Jolie Blon’s Bounce (Dave Robicheaux - 12)
  La descente de Pégase (Dave Robicheaux - 15)
  Jésus prend la mer
  Black cherry Blues (Dave Robicheaux - 3)
  La moitié du paradis
  Déposer glaive et bouclier
  Dieux de la pluie
  Creole Belle (Dave Robicheaux - 19)
  L’arc-en-ciel de verre (Dave Robicheaux -18)
  Swan Peak (Dave Robicheaux - 17)
  La nuit la plus longue (Dave Robicheaux - 16)

James Lee Burke est un écrivain américain de romans policiers, né à Houston (Texas) en 1936.
Il vit entre New Iberia (Louisiane) et Missoula (Montana).
Diplômé de littérature américaine, il enseigne à l’université du Missouri.
Après avoir habité longtemps en Louisiane, il réside actuellement à Missoula (Montana)

La descente de Pégase (Dave Robicheaux - 15) - James Lee Burke

15ème opus de la série Robicheaux
Note :

   Un des derniers (depuis il y a "La nuit la plus longue") parus en Français – toujours un décalage conséquent, 2006 pour la sortie américaine et 2010 pour la traduction française -
   
   Un des plus beaux aussi. Réellement un des plus complets, vibrant de sa propre vie comme un jeune oiseau aux plumes gonflées tombé du nid. Dave Robicheaux donc. Toujours adjoint du shérif de la paroisse d’Ibéria, à la réputation de plus en plus sulfureuse. Qui a perdu – c’est la seconde depuis le début de la série – sa femme dans l’épisode précédent mais qui a retrouvé une raison de vivre avec Molly (sœur défroquée!), une Molly qui s’intègre parfaitement bien dans le schéma "Robicheauxien".
   
   La Louisiane est toujours aussi pourrie – j’entends ses environnements politique et économique – et de ce point de vue James Lee Burke semble de plus en plus désabusé. Comme souvent, le passé rattrape Dave Robicheaux en la personne de Trish Klein, qui débarque à New Iberia et se fait épingler à jouer dans le casino local avec des billets de cent dollars marqués à l’encre rouge. L’encre d’un casse. Or Trish Klein s’avère être la fille de Dallas Klein, un ami du temps de la jeunesse alcoolisée de Dave, un ami qui s’est fait tué sous ses yeux et que Dave se reproche encore de n’avoir pu sauver. (A cet égard, les "fantômes" de Dave Robicheaux; période guerre du Vietnam, période alcoolisée, période enfance douloureuse, … sont des moteurs essentiels à la fois des intrigues et de la personnalité complexe du héros)
   
   Il y a aussi l’épisode qui nous parait à nous Français, plutôt surréaliste, celui du District Attorney (Procureur?) Lonnie Marceaux. Surréaliste puisque les Procureurs sont élus aux USA et ont donc intérêt à mener leurs enquêtes de manière à… être plus aisément réélus. Chaque médaille a son revers et celui-ci n’est pas le moindre dans le système judiciaire américain. James Lee Burke nous en assène une belle démonstration par ricochet dans cet épisode.
   
   Trois affaires simultanées sont à résoudre par Dave Robicheaux, à un moment où sa réputation n’est pas au plus haut de sa forme et la violence fera partie intégrante du cocktail. Ça ne semble pas s’arranger en Louisiane depuis le premier épisode Robicheaux!
   
   Dire qu’il n’est pas soutenu par sa hiérarchie (hors sa supérieure directe, Helen Soileau) est faible, mais il y a Clete Purcel, l’ami indéfectible, il y a Molly pour conserver un but dans la vie, il y a… la vie. Sur papier glacé. La sacrée vie de Dave Robicheaux.
   
   
   Série Dave Robicheaux
   
   1. La Pluie de néon, The Neon Rain (1987)
   2. Prisonniers du ciel, Heaven's Prisoners (1988)
   3. Black Cherry Blues, Black Cherry Blues (1989)
   4. Une saison pour la peur, A Morning for Flamingos (1990)
   5. Une tâche sur l'éternité, A Stained White Radiance (1992)
   6. Dans la brume électrique avec les morts confédérés, In the Electric Mist with Confederate Dead (1993)
   7. Dixie City Jam (1994)
   8. Le Brasier de l'ange, Burning Angel (1995)
   9. Cadillac Jukebox (1996)
   10. Sunset Limited (1998)
   11. Purple Cane Road (2000)
   12. Jolie Blon's Bounce (2002)
   13. Dernier tramway pour les Champs-Élysées, Last Car to Elysian Fields (2003)
   14. L'Emblème du croisé, Crusader's Cross (2005)
   15. La descente de Pégase, Pegasus Descending (2006)
   16. La nuit la plus longue, The Tin Roof Blowdown (2007)
   17. Swan Peak (2008)
   18. The Glass Rainbow (2010)
   19. Creole Belle (2012)
   20. Lumière du monde, Light of the World (2013)

critique par Tistou




* * *