Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Le bal des débris de Thierry Jonquet

Thierry Jonquet
  Mon vieux
  Le manoir des immortelles
  J comme: La vie de ma mère
  La bête et la belle
  Mygale
  Ils sont votre épouvante et vous êtes leur crainte
  Le bal des débris
  400 coups de ciseaux
  Rouge c’est la vie

Thierry Jonquet est un écrivain français de romans policiers, né à Paris en 1954 et mort en 2009.

Le bal des débris - Thierry Jonquet

BD écrite
Note :

   “Je suis affecté au service de rééducation. Mon port d'attache en quelque sorte. N'allez pas croire ça, il ne s'agit pas de coller les vieux dans un lit et d'attendre qu'ils claquent! Ah non, non, non! Avant, il faut qu'on les opère, qu'on les irradie, qu'on essaie sur eux les nouveaux médicaments, et surtout qu'on les rééduque! Manquerait plus qu'à 90 ans ils marchent de travers! Marcher droit, bouffer droit, crever droit, et qu'ça saute, une, deux!
   Le service de rééducation, c'est du moderne. Il y a des cages avec des poulies, des sacs de sable, des haltères et des poids. C'est pas parce qu'on est vieux qu'on ne doit plus porter de poids. [...]
   Mon boulot, c'est d'aller dans les étages et de virer les vieux de leur lit douillet, de le hisser sur mes chariots, et de les expédier au rez-de-chaussée, dans les bras des kinés. Dans les gros bras pleins de poils des kinés.
   Et les kinés les rectifient: T'as le col du fémur en cale sèche? Te bile pas grand-père, en deux coups les gros, je te masse, je te secoue, je t'articule! Hop ! A raison d'un vieux par demi-heure et par kiné, ça carbure, mes chariots!”

   
   Je , c’est Frédo, aide-soignant dans la partie gériatrie d’un hôpital parisien. Un as du chariot roulant, qui s’est un peu rangé des affaires – petites affaires – en cédant à l’amicale pression de sa copine, militante cégétiste pure et dure, et qui passe sa vie entre chariots à rouler et quotidien banal émollient. Mais arrive – il faut bien qu’il y ait matière à roman aussi?! – via les urgences, Lepointre. Lepointre n’est pas un vieillard comme les autres, c’est un ancien gangster. Et il n’est pas encore «émollié»! Ces deux-là vont se trouver et Lepointre va entraîner Frédo dans une vision plus … expéditive de faire de l’argent. Dans un hôpital de gériatrie on est? C’est là qu’on fera cracher du cash! On essaiera en tout cas. Justement, au troisième étage, il y a une «cliente» spéciale, dont la chambre est gardée en permanence par des vigiles. Une «cliente» pas comme les autres, c’est clair. Lepointre et Frédo vont donc s’intéresser à la question, comprendre où est leur intérêt, et faire en sorte que les bijoux de la dame deviennent leur propre intérêt. Et capital!
   
   Ce serait le premier roman écrit par Thierry Jonquet et il est déjà clair qu’il présente des qualités évidentes de scénariste de B.D.. C’est écrit vif et enlevé. L’histoire louche plutôt du côté des «Pieds nickelés». Ça ne se prend pas au sérieux et c’est bien agréable à lire. Pour autant, de la même manière qu’une B.D., ce n’est pas ce genre de texte qui fera avancer la civilisation. Un divertissement. Thierry Jonquet écrira des choses plus graves ou plus ésotériques plus tard.
   
   Une vision assez typique des années fin XXème siècle, quand une certaine insouciance quant à notre société était encore de mise.

critique par Tistou




* * *