Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Homo erectus de Tonino Benacquista

Tonino Benacquista
  Les morsures de l'aube
  Trois carrés rouges sur fond noir
  La maldonne des sleepings
  Quelqu'un d'autre
  Saga
  Malavita
  La machine à broyer les petites filles
  B comme: Le serrurier volant
  Homo erectus
  B comme: La Commedia des ratés
  B comme: Les cobayes
  B comme: L'outremangeur

Auteur français, né le 1er septembre 1961.

Homo erectus - Tonino Benacquista

Savoureux!
Note :

   « Avant d’aller avec les autres, il faut d’abord aller vers soi même »
   
   Un rendez vous réservé aux hommes, où il est avant tout et seulement question de femmes. Un lieu où raconter sa vie, se confier, sans la peur d’être jugé, un lieu où la bienveillance est de rigueur. Tous les jeudis des hommes se réunissent: ce ne sont pas les alcooliques anonymes mais plutôt les déçus ou les revenus de l’amour anonymes.
   
   Parmi eux trois hommes que nous allons suivre plus précisément, trois hommes qui n’auraient rien en commun ni à partager s’ils ne se retrouvaient pas dans ce lieu fraternel. Yves, la quarantaine, a appris l’existence de cette confrérie par un ami. «Tant que tu ne perturbes pas le déroulement de la séance et que tu ne quittes pas la salle pendant que quelqu’un s’exprime, tu n’es tenu à rien». L’usage veut que personne ne réagisse après les interventions. Yves vit sans femme depuis des années, après avoir été marié et trompé par Pauline. L’après Pauline fut plutôt un désert, tant il a mis de temps à se remettre de ce choc si brutal qu’il n’a plus vraiment de libido et se nourrit de prostituées. Denis quant à lui est entouré de femmes qui le fuient. Déprimé car il n’arrive pas à trouver de compagne, il est déstabilisé le jour où une femme squatte son appartement, sans qu’il en comprenne vraiment les raisons… Quant à Philippe Saint Jean, il a un brillant parcours universitaire et un doctorat en poche, et s’entiche d’une people hyper sexy qu’il promène comme un trophée! Le mythe de la fille glamour et de l’intello! Tous les trois participent à ces thérapies de groupes sans thérapeute, étonnant bureau des pleurs masculins! Car si les femmes sont présentes tout au long de ce livre, la parole est donnée presque exclusivement aux hommes, qui témoignent au cours de ce cercle du jeudi, s’exprimant sans honte et sans pudeur de leur vie sentimentale et sexuelle, avec parfois des récits extravagants ou très banals. C’est selon!
   
   Ce roman, original et sensuel, pour ne pas dire sexuel, m’a beaucoup plu. Ces parcours masculins sont touchants et interrogent sur les liens tissés par les hommes et les femmes et parle de la difficulté d’aimer. Mais ce qui fait la force de ce livre, c’est que loin d’être mièvre ou cynique, il ne manque pas de rythme et est écrit avec un style alerte enlevé, et une intrigue savamment construite. Car ce livre où on philosophe beaucoup n’est pas emprunt de suspens, ce qui fait aussi son charme. Joyeux, sensible, je l’ai savouré et ai, à peine refermé la dernière page, commandé deux autres romans de cet auteur.
   
   Tonino Benacquista fait parler ses personnages avec beaucoup de tendresse et d’intelligence, interrogeant sur les rapports mais aussi le désarroi amoureux, la solitude, la difficulté de communiquer ou de trouver son double, s’interrogeant sur la pertinence de mener une vie familiale classique ou d’avoir plusieurs femmes. Ces récits font écho à nos propres vies, et même si certains sont tristes, le livre est tout de même joyeux, plein d’émotion et d’humour. Bref, tout simplement savoureux et mon dernier gros coup de cœur! Je ne jure plus que par Tonino Benacquista!

critique par Éléonore W.




* * *