Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

G229 de Jean-Philippe Blondel

Jean-Philippe Blondel
  Un minuscule inventaire
  1979
  Le passage du gué
  Juke Box
  Accès direct à la plage
  This is not a love song
  Le baby-sitter
  G229
  Et rester vivant
  06h41
  Un hiver à Paris
  La mise à nu
  Dancers
  La grande escapade

Jean-Philippe Blondel (né en 1964) est un écrivain français. Il enseigne également l'anglais en lycée.

G229 - Jean-Philippe Blondel

Enseignant (-gnan) sur les bords
Note :

   Certains de ses bouquins m’avaient transporté, j’avais rencontré une sensibilité qui m’avait touché (le passage du gué). Fatalement, j’ai été déçu par cet opus.
   Mais vous pourriez aimer (si ! si !), et pour ceci, deux conditions.
   
   La première, éventuellement, serait de n’être pas enseignant parce que si vous l’êtes, dites au revoir au dépaysement. Et si vous êtes fatigués de l’être alors passez votre chemin. G 229 est le numéro d’une salle de classe. Vous rentrerez dans ce livre comme vous pourriez rentrer dans la classe de cet enseignant d’anglais. C’est un témoignage d’un amoureux fatigué du métier. Le récit du quotidien d’un enseignant passionné/désabusé qui n’a pas vu le temps passer. Vingt ans qu’il travaille dans le même lycée, vingt ans d’élèves troublés, troublants, énervés, intéressants… Vingt ans de vie.
   
   La deuxième, c’est d’aimer les petites touches sensibles d’un récit «type première gorgée de bière» parce que sinon vous ne trouverez pas de plaisir. C’est dans le petit détail détaillé que vous aimerez ce livre. C’est en aimant la personne tendre qui écrit que vous apprécierez ce qu’il vous raconte. Le voyage en Angleterre, les réunions avec les parents, les copies encourageantes ou décourageantes…
   Alors si la tendresse vous ennuie, si le retour en arrière contemplatif ne vous émeut pas, cette succession de témoignages plus ou moins personnels (le on de certains chapitre alterne avec le je d’autres passages) ne vous passionnera pas.
   
   Vous l’avez compris, je ne suis pas très enthousiaste mais ce livre n’arrive ni au bon moment, ni au bon âge. Trop peu de distance. Cependant je conçois qu’il puisse plaire (et puis vous ne risquez pas la trop grosse perte de temps, ça se lit tout seul). A vous de voir.

critique par OB1




* * *