Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Le désenchanté de Budd Schulberg

Budd Schulberg
  Le désenchanté

Le désenchanté - Budd Schulberg

Enchanté du désenchanté
Note :

            Budd Schulberg est mort en août 2009 à 95 ans,je crois. S’il fut l'un des grands auteurs à Hollywood Schulberg n'a pas attendu le cinéma pour savoir écrire romans et nouvelles dont les cinéphiles ont retenu notamment "Un homme dans la foule", "Plus dure sera la chute", "Sur les quais". Fils d'un ponte de Paramount, élevé dans le sérail il a écrit sur ce sujet "Qu'est-ce qui fait courir Sammy?" et "Le désenchanté".
          
   "Le désenchanté" fut publié en 1950. S'il est inspiré de la chute de Scott Fitzgerald, Budd Schulberg nous donne là une œuvre follement romanesque dans le bon sens, peignant dans un même maelström les débuts de la folie de Zelda (ici nommée Jere) et la débandade boursière de la fin des Roaring Twenties. Dans romanesque il y a roman et quel roman, quelle histoire fabuleuse de champagne et de gueules de bois, de parties dignes de Gatsby et de déchéances tôt venues.
   Manley Halliday qui fut il y a presque vingt ans un écrivain adulé se voit contraint à faire le tâcheron pour les producteurs d'Hollywood (attention, pas tous incultes). Cornaqué par un jeune espoir du scénario, fauché comme c'est pas permis, retrouvera-t-il le génie, ou simplement le talent, ou encore plus simplement la recette du retour en grâce?
   
    Schulberg traite admirablement d'un univers qu'il connaît bien. De Manhattan à Paris, de Berlin aux Alpes enneigées, zébré de retours au passé parfaitement inclus dans la progression qui va vers l'ultime, "Le désenchanté" est un très grand livre pas seulement sur l'usine à rêves, mais plus sûrement sur la brûlure d'un talent phénix qui n'en finit pas de ne pas renaître.

critique par Eeguab




* * *