Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Le soleil est aveugle de Curzio Malaparte

Curzio Malaparte
  Le compagnon de voyage
  Le soleil est aveugle
  Voyage en Éthiopie

Curzio Malaparte est le pseudonyme de Kurt-Erich Suckert, écrivain, journaliste, correspondant de guerre et diplomate né en 1898 en Toscane et mort en 1957 à Rome.

Le soleil est aveugle - Curzio Malaparte

Chasse aux alpins
Note :

    Montagnard ce livre, et épisode guerrier. Comme souvent Mario Rigoni Stern l'un de mes préférés au delà des Alpes. La comparaison s'arrête là. Très différents ces deux auteurs.
   
   Le livre de Curzio Malaparte est plus ardu dans la forme, constellé d'italiques, et presque versant dans l'onirique, un onirique de violence dans des décors alpins si grandioses. En fait ce court roman était sorti en épisodes dans Il Tempo en 41 quand Malaparte était correspondant de presse dans l'armée italienne des Alpes. Mais Mussolini fit censurer certains chapitres et les deux derniers disparurent et Malaparte ne voulut jamais les réécrire. Beaucoup trop francophile pour le Duce tout ça.
   
    Malaparte déclara en 1947 qu'avec "Le soleil est aveugle" il fut "le seul parmi tant d'écrivains italiens, fascistes et antifascistes (parfois ce furent les mêmes) à avoir osé condamner le coup de poignard dans le dos de la France (expression consacrée), le condamner publiquement, pendant la guerre". Je ne me prononcerai pas sur cette assertion. Par contre j'aime beaucoup le tableau illustrant le livre, Troupes au repos d'un certain Christopher Nevinson.
   
   Étonnant destin que celui de Malaparte qui s'engagea pour la France en 1914 à l'âge de seize ans et fut emprisonné par les Allemands à la fin du second conflit. Rappelons que Kurt Suckert le Toscan avait choisi son pseudo par haine/admiration de Bonaparte et que ses romans les plus connus sont "La peau" et "Kaputt".

critique par Eeguab




* * *