Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Le château des Pyrénées de Jostein Gaarder

Jostein Gaarder
  Le monde de Sophie
  Le Mystère de la Patience
  La fille du directeur de cirque
  Le château des Pyrénées
  Ados: L'Héritage d'Anna Jostein Gaarder
  Dans un miroir obscur

Jostein Gaarder est un professeur de philosophie et écrivain norvégien, né à Oslo en 1952.

Le château des Pyrénées - Jostein Gaarder

Autour du fjord
Note :

   De cet auteur on connaît le succès considérable du "Monde de Sophie". Pour ce titre, inspiré d'une peinture de Magritte dont les protagonistes ont acheté une reproduction pour leur chambre, l'auteur innove en choisissant le biais d'une correspondance par échange de courriels, qui tend même parfois au simple "tchat". Sur le plan technique de l'écriture, il en résulte un contenu "brut de décoffrage" qui éloigne du roman épistolaire pratiqué par Choderlos de Laclos!
   
   Solrun et Steinn, séparés depuis trente ans, se sont retrouvés par le plus grand des hasards; ils ont alors repris leurs anciennes discussions et entrepris de les poursuivre par mail. Solrun, devenue professeur de français à Bergen, défend la croyance dans l'au-delà et des positions spiritualistes: «La télépathie, les expériences de perception extrasensorielle ou la clairvoyance sont des phénomènes réels pour moi…» surtout depuis qu'elle a découvert le paranormal dans un bouquin édité en Norvège en 1893 traduction du "Livre des Esprits" d'Allan Kardec paru à Paris en 1857. Au contraire, Steinn, devenu climatologue, expose un point de vue strictement matérialiste sur l'univers et la vie terrestre, à commencer par toute une fiche sur le big bang. Il y a ainsi un côté "fiche pour la philo du bac" qui peut exaspérer le lecteur ou la lectrice, venus à ce livre en croyant lire un beau roman psychologique.
   
    Pour rendre ces exposés supportables, Jostein Gaarder les insère dans une intrigue pas toujours très vraisemblable et dont on taira la fin. Solrun et Steinn se sont connus étudiants à Oslo et ils se sont mis en couple à 19 ans. A cette époque, Steinn avait acheté une Coccinelle rouge; il emmenait Solrun dans des virées en pleine nature, visiter les fjords ou les glaciers. C'est ainsi qu'en se rendant vers le Sognefjord par une route de montagne ils auraient, de nuit, renversé une femme vêtue d'un châle rouge. Quelques jours plus tard, ils la retrouvent dans la forêt portant le même châle. Pour Solrun, ne serait-elle pas un revenant accréditant ainsi ses théories spiritistes? «Si nous étions d'accord pour dire qu'il s'agissait de la même femme, nos conclusions, en revanche, différaient du tout au tout: pour moi, le doute n'était plus permis, la femme avait été tuée, alors que pour toi elle avait survécu, et s'en était même fort bien tirée.» L'accident, leur trouble, leur désaccord sur leur culpabilité, tout les amène à se séparer après avoir passé quelques jours dans un hôtel isolé. Trente ans plus tard, ils se retrouvent par hasard dans cet hôtel Mundal proche du Centre de Climatologie (Musée du Glacier). Solrun abandonne quelques heures son mari pour faire une excursion avec Steinn et ce sera le point de départ du roman épistolaire et de sa fin tragique…
   
   Leur histoire ancienne et nouvelle conduit aussi le lecteur à découvrir le Sognefjord, les montagnes de l'arrière-pays de Bergen, les îles, les cascades, les lacs. Tous ces paysages peuvent se retrouver aisément grâce à Google Earth pour donner un agrément complémentaire à ce roman philosophique parfois un peu pesant.

critique par Mapero




* * *