Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Cher Émile de Éric Simard

Éric Simard
  Cher Émile
  Ados: Le cycle des destins

Cher Émile - Éric Simard

Roman épistolaire
Note :

    Résumé
   
   "Non, je n'avais pas besoin de vivre ça. Pourtant, je l'ai vécu jusqu'au bout, jusqu'à me perdre complètement. Beaucoup m'ont dit que c'est de cette manière qu'on apprend. Honnêtement, j'aurais préféré apprendre autrement. Je ne crois pas que ce soit toujours nécessaire de se casser la gueule pour avancer."
   Se perdre dans l'amour, se perdre dans l'autre, se perdre aux confins de soi est un risque que l'on prend à chaque nouvelle rencontre. Rendant cinq ans, à travers la correspondance houleuse qu'il entretient avec Émile, Éric tentera de répondre aux questions qui le hantent. Pourquoi l'échec d'une histoire d'amour fait si mal? Est-ce que le fait d'être homosexuel peut en être la cause ou est-ce seulement une difficulté supplémentaire? Tous les états du désespoir amoureux, du questionnement identitaire profond à la déception rageuse, de la soumission pathétique à l'élan de reconstruction salutaire défilent dans ces lettres à Émile, aussi belles que douloureuses.

   
   
   Commentaire

   
   Quand j'ai acheté ce roman, lors de mon périple à la librairie Pantoute en fin de semaine, je savais que l'auteur possédait un blog - car je le visite à l'occasion - mais je savais aussi que je pourrais le lire de façon objective et que ma critique serait honnête. En effet, je ne "connais" pas Éric Simard, même virtuellement, et je ne crois pas qu'il vienne vagabonder par ici. J'étais toutefois curieuse - et en plus, c'était écrit "roman épistolaire" dessus... et j'adore les romans épistolaires - et je suis bien contente d'avoir été curieuse!
   
   Quand je suis entrée dans ce livre, j'ai eu l'impression de lire une réelle correspondance. Une correspondance à vif, sans censure, avec tout ce que ça implique de contradictions, d'emportement et de montées flamboyantes de sentiments. J'ai senti ça vrai parce que, justement, on sent l'évolution des sentiments, on voit le même évènement tel que ressenti "sur le coup", et tel que vu par la suite.. avec une distance et de la réflexion. Certains sentiments évoqués n'ont pas dû être faciles à admettre. Je me suis questionnée si c'était du fictif ou du réel (les lettres étant signées "Eric") et j'ai fini par me dire que si les lettres n'étaient pas réelles, il fallait certainement que l'auteur ait ressenti ces émotions, sinon il n'aurait pas pu les décrire avec autant de force et de justesse. On peut tous se reconnaître dans l'un ou l'autre des questionnements, des réactions, des interprétations. Du moins, pour ma part, à certains endroits, moi, je me suis reconnue.
   Certains passages, j'aurais pu les avoir écrits tellement ça me ressemblait (ok, s'entend que ça n'aurait certainement pas été si bien tourné mais bon... vous saisissez l'idée générale). J'ai reconnu certaines de mes réflexions, de mes craintes aussi. À d'autres endroits, au contraire, c'était tout l'opposé de moi. C'est toujours intéressant de réaliser comment certains aspects de deux personnalités peuvent se ressembler et d'autres s'opposer. Dans la vie en général, pas seulement dans ce livre! C'est ce qui rend la nature humaine intéressante!!!
   
   Je crois que les relations de couples, hétérosexuels ou homosexuels ont beaucoup de points communs et que nous pouvons nous y retrouver même si nous ne sommes pas homosexuels. Moi, en tout cas, j'ai pu y arriver. J'ai aussi admiré l'honnêteté avec laquelle l'auteur des lettres raconte ses aventures, ses réactions, ses motivations. Je n'aurais jamais été capable de faire ça. Jamais.
   
   Une bien agréable lecture qui m'a beaucoup remuée. Je me suis même sentie un peu "voyeuse" à l'occasion tellement ça me semblait sincère. En tout cas, j'ai lu ces 127 pages d'une traite!

critique par Karine




* * *