Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Le Jardin des Derniers Plaisirs de Lee Jackson

Lee Jackson
  Le cadavre du metropolitain
  Les Bienfaits de la Mort
  Les Secrets de Londres
  Le Jardin des Derniers Plaisirs
  Il était une fois un crime

Le Jardin des Derniers Plaisirs - Lee Jackson

Beware: highly addictive
Note :

   Je ne sais pas si c'est le fait d'avoir récemment exhumé des livres jusque-là cachés chez moi, mais j'ai subitement éprouvé une subite envie de lire un polar historique... et tant qu'à faire, un polar victorien (sans surprise pour ceux qui commencent à me connaître).
   
   Mon choix s'est porté sur l'un des deux romans de Lee Jackson qui attendaient sagement leur tour sur mon étagère. Pour ceux qui n'étaient pas passés par ici à l'époque, j'avais été complètement transportée par cette série qui avaient su me faire passer d'excellents moments à Londres, au XIXe of course.
   Troisième volet des enquêtes de Decimus Webb, "Le Jardin des Derniers Plaisirs" commence avec un banal fait divers: un homme s'amuse à couper les mèches de femmes dans les jardins de Cremorne, dont la réputation légère n'est pas pour plaire au quartier plutôt huppé de Chelsea. Tandis que Rose, fille de bonne famille, prépare son entrée dans le monde, que son père se rend à la City, que sa mère reçoit ses voisines au thé et que le révérend Featherstone milite pour l'éradication du vice, de nombreux fêtards londoniens se rendent chaque soir aux jardins afin de danser et d'assister aux diverses attractions. Mais bientôt a lieu un premier meurtre, lorsqu'une servante est retrouvée morte, brûlée vive dans la cuisine du révérend. George Nelson, tout juste sorti de prison, est bien évidemment soupçonné... si ce n'est que ses alibis semblent tenir la route.
   
   Je ne sais pas si cette impression est due au fait que je n'ai pas lu de roman de Lee Jackson depuis deux ou trois ans, mais je me suis particulièrement régalée avec ce récit très bien mené: les différentes histoires s'entrecroisent pour notre plus grand plaisir, les personnages ont tous quelque chose à se reprocher et le cadre est passionnant pour quelqu'un qui comme moi s'intéresse de près à l'époque victorienne. Certes, les enquêteurs ne sont pas particulièrement attachants, ni mis en avant, mais c'est un parti pris qui me sied tout à fait. Bref, je me régale avec Lee Jackson, et maintenant que j'ai lu celui-ci, je n'ai qu'une envie: boire une tasse de thé (et surveiller mes arrières) en ouvrant un autre livre de son cru!
   
   Encore bravo aux éditions 10/18 pour les couvertures très réussies de cette série (je ne m'en lasse pas).
   
   
   Série Decimus Webb
   
   1 - Le cadavre du métropolitain
   2 - Les bienfaits de la mort
   3 - Le Jardin des Derniers Plaisirs

critique par Lou




* * *