Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Explorateurs de l'abîme de Enrique Vila-Matas

Enrique Vila-Matas
  La lecture assassine
  Imposture
  Abrégé d'histoire de littérature portative
  Une maison pour toujours
  Suicides exemplaires
  Étrange façon de vivre
  Le voyage vertical
  Bartleby et compagnie
  Le mal de Montano
  Paris ne finit jamais
  Docteur Pasavento
  Dublinesca
  Explorateurs de l'abîme
  Perdre des théories

AUTEUR DES MOIS DE DECEMBRE 2010 & JANVIER 2011

Enrique Vila-Matas est né en 1948 à Barcelone. Après des débuts dès 18 ans pour lesquels il écrit dans une revue de cinéma, et après son service militaire, il vient passer 2 ans à Paris (26-28 ans) et se lie aux milieux littéraires de la capitale. De retour dans sa ville natale, il reprend ses activités de chroniqueur pour des journaux tout en développant son activité de romancier.

Principaux prix:
Prix Herralde de Novela en 2002
Prix Médicis étranger 2003 pour Le mal de Montano
Prix Fundación Lara et prix de la Real Academia Española 2005 pour Doctor Pasavento
etc.

Explorateurs de l'abîme - Enrique Vila-Matas

Morceaux choisis
Note :

   Titre original: Exploradores del abismo (2007)
   
   
   Le titre de ce recueil laisse présager un univers sombre et profond mais on y retrouve plutôt l'habituel humour cocasse de l'auteur et sa manière de vagabonder autour de personnages pour nous raconter anecdotes et situations particulières.
   
   Les textes sont souvent abstraits. D'ailleurs plusieurs font penser à l'Argentin Borges. Dans "Sang et eau" Vila-Matas avoue qu'il a de la difficulté à se débarrasser de ses habitudes de romancier et se consacrer à la nouvelle traditionnelle avec des personnages communs: «J'ai sué sang et eau avec les sécrétions et les exsudations de mes personnages, j'ai fait des efforts incroyables pour manifester de l'intérêt pour l'existence normale des gens normaux.»
   
   La science fiction et le fantastique se pointent ici et là au milieu des petits récits. Il est question de matière obscure, de mondes parallèles et autres. Dans le genre, ma nouvelle favorite est "Illuminé" dans laquelle l'existence du narrateur est liée à celle d'un autre garçon: «Non seulement il était né une heure avant moi, le même jour et la même année, mais en plus il lui arrivait des petits malheurs qui m'arrivaient presque aussitôt à moi.»
   
   Pour une rare fois, l'ensemble des textes sont rassemblés sous un thème cohérent et sont en quelque sorte complémentaires. Néanmoins, je ne peux affirmer que les personnages bizarres m'ont captivé. L'aspect surréel toujours présent éteignait toute possibilité de connexion. De plus, l'absence de chutes à la fin des nouvelles me donnait l'impression de lire pour rien.
   
   Intéressant, mais à réserver à ceux qui sont déjà conquis par Vila-Matas.

critique par Benjamin Aaro




* * *