Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

L'hiver des lions de Jan Costin Wagner

Jan Costin Wagner
  L'hiver des lions

L'hiver des lions - Jan Costin Wagner

Une atmosphère nordique
Note :

   Un show télévisé pour le moins insolite réunit deux invités autour du thème de la mort: un médecin légiste témoigne aux côtés d’un fabricant de mannequins destinés au cinéma représentant des cadavres d’humains. Les invités échangent sur le mode de l’humour noir. On les retrouve peu de temps après sauvagement assassinés. Kimmo Joentaa, un policier qui ne se remet pas du décès de sa femme, va enquêter.
   
   Voici un passionnant policier de langue allemande dont l’action se déroule en Finlande. «Jan Costin Wagner est né en 1972. Il vit la moitié de l’année à Francfort et l’autre en Finlande, patrie de son épouse» (quatrième de couverture).
   
   L’auteur sait camper l’atmosphère d’un pays nordique durant la période de Noël jusqu’au jour de l’an. Il est question de paysages enneigés, de froid. Le mystère est habilement cultivé et entretenu: à intervalles réguliers, l’auteur donne la parole à une femme dont l’identité nous est inconnue qui nous parle de neige, de rails, de ciel qui s’effondre, d’enfants. Ce n’est que vers la fin que le lecteur comprend le bien-fondé de ces petits chapitres. Le rythme est très lent, on retrouve là l’une des caractéristiques des polars nordiques. Cela m’a beaucoup plu.
   
   Le policier est organisé en de très courts chapitres, ce qui donne un rythme à l’intrigue: le lecteur ne s’ennuie jamais. On suit la progression de l’enquête journée par journée, entre le 24 décembre et le 1er janvier.
   
   Kimmo Joentaa, l’enquêteur principal, est présenté dans toute son humanité et sa sensibilité: cet homme est très marqué par la mort de sa femme. Il a beaucoup de difficulté à aller de l’avant et à composer avec ce décès. J’ai trouvé que c’était un personnage très attachant, très fragile. Le thème principal de cette œuvre est constitué par la mort, la mort tragique, la mort qu’on essaie d’oublier mais qui ressurgit inéluctablement, la difficulté, l’impossibilité à faire le deuil d’une personne chère, la mise en scène dramatique et macabre de la mort, les destinées brisées.
   
   On devine l’issue et la vérité finale un peu avant la fin, mais cela n’ôte rien au suspens que sait maintenir jusqu’au bout l’auteur. Un très beau policier qui sait camper une atmosphère nordique, qui nous fait réfléchir au poids des souvenirs, au sens de l’existence. Une lecture coup de cœur.

critique par Seraphita




* * *