Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Esquisses de Boz de Charles Dickens

Charles Dickens
  Chroniques de Mudfog
  De grandes espérances
  La maison d’âpre-vent
  David Copperfield
  Voie sans issue
  Un conte de deux villes
  Un chant de Noël
  L'ami commun
  La Petite Dorrit
  Le mystère d'Edwin Drood
  Esquisses de Boz
  Les aventures de Monsieur Pickwick
  Ados: De grandes espérances
  Oliver Twist
  Dès 08 ans: Scrooge, Un Chant de Noël
  Barnabé Rudge
  Nicholas Nickleby
  Dès 10 ans: Le chant de Noël en prose
  Histoires de fantômes
  Les temps difficiles

Charles Dickens est un écrivain anglais né en 1812 et décédé en 1870.

Vous trouverez sur ce site la fiche de l'ouvrage que Marie-Aude Murail a consacré à Charles Dickens, ainsi que la bibliographie rédigée par J.P Ohl.

Les amateurs pourront peut-être également s'intéresser au fantaisiste "Monsieur Dick" qui tente de résoudre le mystère d'Edwin Drood ainsi qu'au "Drood" de Dan Simmons.

On trouve une des nouvelles de C. Dickens dans le recueil "Les Fantômes des Victoriens" .

Esquisses de Boz - Charles Dickens

Scènes de la vie londonienne
Note :

   Pléiade n° 334
   
   
Dickens s'appelle Boz et il est encore journaliste quand il publie cette série de textes dans la presse londonienne à partir de 1833. Ce sont en quelque sorte ses "Scènes de la vie londonienne" rassemblées en trois sections, Scènes, Personnages et Récits, reprises ici pour la première fois en français dans un recueil qui ne respecte pas l'ordre chronologique de publication. Il est donc difficile d'y voir une évolution des préoccupations et du style de l'auteur et l'on ne saurait dire si, par exemple, le fait que la dimension sociale semble peu à peu prendre le pas sur l'humour dans la partie Scènes provient d'un choix de l'éditeur ou d'un souci de Dickens lui-même.
   
    Le parti-pris de livrer la totalité des textes donne lieu à un corpus dense, 550 pages du volume Pléiade, et forcément inégal. Une sélection aurait fait la part belle aux histoires rassemblées sous le titre "Notre paroisse", aux premiers Personnages et à un ou deux Récits seulement. Sur la distance, force est de constater que le plaisir de lecture s'effiloche, que certaines histoires traînent en longueur et que l'humour devient parfois lourdaud. Il faut donc garder à l'esprit qu'on assiste ici à la période d'éveil de l'écrivain: il a une vingtaine d'années et manifeste déjà une belle faculté d'observation. Les travers de la vie londonienne qu'il souligne (sur la circulation, le logement, les spectacles...) sont traités de façon amusante et ironique, les personnages qu'il met en scène sont bien campés et parlants. On note une certaine propension à décrire des trompés, des naïfs, des dupes souvent victimes de leur propre bêtise et de leur fatuité. La quête d'une épouse ou d'un époux et le lien matrimonial sont les phares de la vie sociale vue par Dickens, ce qui ne l'empêche pas de prendre un ton plus grave de temps à autre pour raconter une visite de prison, décrire un taudis ou dénoncer l'hypocrisie des ligues de vertu et de tempérance.
   
   Après ce long galop d'essai, il est temps pour le lecteur comme pour l'auteur de s'attaquer au roman.
   
   
   Titre original: Sketches by Boz

critique par P.Didion




* * *