Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Le rêve d'une île - Petit manuel d'évasion insulaire de Olivier Le Carrer

Olivier Le Carrer
  Le rêve d'une île - Petit manuel d'évasion insulaire

Le rêve d'une île - Petit manuel d'évasion insulaire - Olivier Le Carrer

L’ île paradisiaque
Note :

   Rien qu'à considérer l'illustration magique d'une couverture toute bleue, vous comprendrez qu'Olivier Le Carrer souhaite emmener son lecteur un peu plus loin que l'île aux Moines et le faire rêver d'une île plus exotique et ensoleillée où il se rendrait en voilier, même si le pain du boulanger du BDM (le bout du monde) n'est pas celui du meilleur ouvrier de France. Sous-titré "petit manuel d'évasion insulaire", cet ouvrage très agréable à lire cache sa dimension pédagogique — mais si ! — sous un discours séducteur qui conjugue humour et érudition.
   
   Cette "invitation au voyage" traite avec pertinence "de l'insularité" et navigue entre les termes savants d'un archipel nommé "nissologie". Avant de partir il vous faudra quand même regarder un peu les cartes, marines de préférence; n'ayez crainte l'auteur sait mieux que quiconque expliquer la longitude et la latitude. Vous saurez, sans avoir recours à l'aspirine, pourquoi le mille marin est long de 1 852 mètres. Et il faudra en parcourir des milliers et des milliers si vous voulez revivre le périple de Joshua Slocum… Ce nom ne vous dit rien? Ce n'est pas une tragédie: vous apprendrez bientôt à le situer au bon endroit, sur le fil du temps qui passe, parmi d'autres aventuriers des mers comme Bougainville et Moitessier.
   
   Rédacteur en chef de la revue "Bateaux", l'auteur est bien placé pour vous expliquer ce qu'est un voilier de croisière, avec juste le vocabulaire qu'il faut pour éviter le ridicule dans la conversation sur les quais. Mais le clou du livre c'est le choix de l'île de vos rêves. Un choix orienté, on ne peut pas vous le dissimuler. Ça et là, des allusions — agréablement renforcées par les aquarelles qui illustrent l'ouvrage — vous guident vers les cocotiers, vers le Pacifique, vers Tahiti, plutôt que vers les cinquantièmes rugissants. Je ne dis pas sur quelle île paradisiaque l'auteur vous attend, mais il est possible que vous y arriviez avant son amie Lisa, qui semble bien trop s'attarder dans les brumes du Luxembourg qui n'est après tout qu'un paradis… fiscal.

critique par Mapero




* * *