Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Rouge-Gorge de Jo Nesbø

Jo Nesbø
  L'étoile du diable
  Les cafards
  Rouge-Gorge
  Le Léopard
  Le bonhomme de neige
  Le sauveur
  Police
  Du sang sur la glace
  Chasseurs de têtes
  Rue Sans-Souci
  Le Fils

Jo Nesbø est un auteur norvégien de romans policiers né en 1960. Il a d'abord été journaliste économique puis s'est dirigé vers la musique. Il est connu pour sa participation en tant qu'auteur, compositeur et interprète au groupe de pop Di Derre, l'un des plus célèbres en Norvège, de 1993 à 1998. Son premier roman, "L'Homme chauve-souris" (1997), a tout de suite remporté un grand succès. Il a obtenu l'année suivante le prix du meilleur roman policier scandinave de l'année, ce qui l'a propulsé sur le devant de la scène littéraire du polar scandinave.
(Wikipedia)

Rouge-Gorge - Jo Nesbø

Ce n’est pas de l’oiseau dont il est question!
Note :

   Gros pavé électrique de Jo Nesbo, avec l’Inspecteur Harry Hole. Tout ceci se déroule à Oslo puisque rappelons-le, Jo Nesbo est norvégien. L’Inspecteur Harry Hole n’est pas précisément un modèle de vie saine, notamment côté alcool. Il a quand même pour lui d’être reconnu comme un bon enquêteur et c’est aussi ce qui lui vaudra de n’être pas mis définitivement sur la touche au début du roman.
   
   Pas mis sur la touche donc, mais au cours d’une mission spéciale de protection lors de la venue du Président américain à Oslo, il est amené à commettre une bavure, qui ne contribue pas spécialement à le stabiliser, on s’en doute! Il est soutenu psychologiquement par un médecin et sa jeune collègue, Ellen, mais il est muté et promu Inspecteur Général, pour masquer la bavure, dans un service type «Renseignements Généraux». Où l’on va plutôt lui demander de surveiller et d’infiltrer les milieux néo-nazis. Pour un enquêteur, ce n’est pas terrible. Pour lui en particulier.
   
   Et il va se passer beaucoup de choses, plutôt violentes, qui feront qu’il va rapidement revenir vers son job d’enquêteur, d’autant qu’Ellen est concernée. Et pas qu’un peu!
   
   L’intrigue est assez complexe et, sur la longueur du roman (605 pages, quand même), il y a moyen de se perdre. D’autant qu’il faudra à Harry Hole – et à nous avec - remonter loin dans l’histoire récente de la Norvège, la période de la guerre, et notamment la présence de volontaires norvégiens dans les troupes nazies, dans les combats de tranchées autour de Leningrad.
   
   Touffu donc. Et complexe. Mais cohérent, intéressant, éclairant sur la dérive d’une frange de nos populations occidentales vers le néo-nazisme …
   
   « Il s’en était sorti.
   Grâce à Ellen.
   Elle avait débarqué dans les premières semaines qui avaient suivi son retour, quand il avait dû jeter l’éponge et rentrer chez lui. Et elle avait veillé à ce qu’il ne mette pas les pieds au bar, lui avait ordonné de lui faire sentir son haleine quand il arrivait tard au boulot, et le déclarait apte ou non pour la journée. Elle l’avait renvoyé chez lui à deux ou trois reprises, et avait en dehors de ça fermé sa gueule. Ça avait pris du temps, mais Harry n’était pas pressé. Et Ellen avait hoché la tête avec satisfaction le premier vendredi où ils avaient pu noter que Harry s’était présenté à jeun une semaine complète.»

   
   
   Série Harry Hole

   
   1. L'Homme chauve-souris (Flaggermusmannen, 1997)
   2. Les Cafards (Kakerlakkene, 1998)
   3. Rouge-gorge (Rødstrupe, 2000)
   4. Rue Sans-Souci (Sorgenfri, 2002)
   5. L'Étoile du diable (Marekors, 2003)
   6. Le Sauveur (Frelseren, 2005)
   7. Le Bonhomme de neige (Snømannen, 2007)
   8. Le Léopard (Panserhjerte, 2009)
   9. A venir: Gjenferd, 2011
    ↓

critique par Tistou




* * *



Harry Hole, le retour
Note :

   "Un grand type entra rapidement. (...) Cet homme portait une veste de costume un peu trop petite, un jean noir et de grosses Dr. Martens de la même couleur. Les cheveux coupés hypercourt et la silhouette mince et athlétique indiquaient un début de trentaine. Mais les yeux injectés de sang, les poches qui apparaissaient dessous et la peau pâle parsemée de fins vaisseaux qui s'étendaient ça et là en petits deltas rouges allaient plutôt vers la cinquantaine.
   - Inspecteur Harry Hole? (...)
   - Oui."

   
   Harry, oui, et ses problèmes d'alcool. Il faut dire qu'il lui tombe des malheurs sur le paletot, mais quand même. Sa collègue et amie Ellen s'attache à le faire décrocher.
   
   Mais Harry est surtout un excellent policier qui ne lâche rien, avec sûrement des journées de trente heures (il va rencontrer l'amour, et bosser moins). Il est censé surveiller les milieux néo-nazis de Norvège mais son flair le conduit à se demander à quelle fin un fusil hyper rare et hyper efficace a été introduit en douce dans le pays.
   
   Parallèlement une vieille histoire est racontée, lors du siège de Léningrad où des volontaires norvégiens combattaient sous uniforme allemand, puis à Vienne en 1944. Histoire qui va avoir des conséquences à l'époque actuelle.
   
   Le lecteur a souvent une petite avance sur Harry Hole, même si Nesbo sait bien l'embrouiller. Ce roman appartient à la catégorie "ne se lâche pas", son découpage joue avec les nerfs, les héros récurrents sont sympathiques, sauf quelques ripoux qu'on aimerait dénoncer à Harry (dans quel volume tout sera-t-il clair pour lui?) (ah, dans le suivant, que je n'ai pas lu) et surtout on découvre tout un pan d'histoire norvégienne pas très glorieuse entre 1940 et 1945.

critique par Keisha




* * *