Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Les Terres froides de Yves Bichet

Yves Bichet
  Les Terres froides
  Resplandy
  La femme Dieu
  L'homme qui marche
  Trois enfants du tumulte

Yves Bichet est un écrivain français né en 1951 en Isère.

Les Terres froides - Yves Bichet

Enfance
Note :

   Les Terres froides. Un petit bout de pays comprimé entre le Lyonnais et les montagnes du Dauphiné. Ce n'est déjà plus la plaine, ce n'est pas encore la montagne. Et il y fait froid. L'hiver. D'où, les terres froides. Y. Bichet y a manifestement grandi et son recueil est un hymne à l'enfance. Enfin à une enfance passée dans les Terres Froides. Où l'on apprend, vu à travers le filtre de l'entendement d'un garçon de 10_15 ans qu'il y a dans les Terres Froides, pêle-mêle:
   des vipères et des chasseurs de vipères, des violettes à sécher, des institutrices qui ont de drôles de méthodes, qu'on y fête "Les Rogations", qu'il y a des salamandres, qu'il y eût par le passé des chevaliers-paysans qui fondèrent une cité lacustre, que 8 d'entre eux sont enterrés debout, au Plan des Os, ... , que des enfants y meurent aussi et que d'autres découvrent l'amour .
   
   Conçu comme des souvenirs d'enfants : des rafales de petits chapitres, autonomes qui finissent par créer des liens. par décrire ce qui fonde une vie.
   
   Ecriture directe et tout sauf ampoulée.
   
   "La question du cachot des Terres Froides allait être réglée ce jour là sous les recoins du meuble grossier, cloisonné de ferraille. Comment l'imaginer ? Comment croire que les jupons empesés (odoriférants) de la Barthé allaient se glisser là dorénavant, jour après jour, et nous avec, les uns à la suite des autres, selon une méthode carcérale très personnelle, originale, très novatrice, initiée par la future retraitée dans le secret de son âme ? Comment imaginer les redoutables fictions de cette vieille fille, ses fantaisies de procureur ? La punition du bureau gagna soudain en notoriété. Le nouveau cachot (la perspective d'y séjourner longtemps, d'y moisir) allait mater en un rien de temps toutes les mauvaises têtes du canton. Un cachot révolutionnaire, sans targette, obturé par un ventre maigre et deux genoux cagneux, habité de chaussures puantes, hanté par un demi-millier de varices bleues et autant de jupons à la texture invincible (du lin de Pologne)."

critique par Tistou




* * *