Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Dès 10 ans: L'œil du loup de Daniel Pennac

Daniel Pennac
  Chagrin d'école
  Dès 10 ans: Kamo et moi
  Au bonheur des ogres
  La fée carabine
  La petite marchande de prose
  Dès 10 ans: L'œil du loup
  Comme un roman
  Journal d’un corps
  Des chrétiens et des maures
  Merci
  Le cas Malaussène
  Aux fruits de la passion
  Mon frère

Daniel Pennac est le nom de plume de Daniel Pennacchioni, écrivain français né en 1944 à Casablanca.
Il a reçu le prix Renaudot en 2007 pour son essai "Chagrin d'école".

Dès 10 ans: L'œil du loup - Daniel Pennac

Voyage de l'Afrique à l'Alaska
Note :

   Thèmes: Voyage, Amitié, Animaux
   
   
   Quatrième de couverture:
   Dans un zoo, un enfant et un vieux loup borgne se fixent, œil dans l'œil. Toute la vie du loup défile au fond de son œil: une vie sauvage en Alaska, une espèce menacée par les hommes. L'œil de l'enfant raconte la vie d'un petit Africain qui a parcouru toute l'Afrique pour survivre, et qui possède un don précieux celui de conter des histoires qui font rire et rêver.

   
   
   Un roman écrit avec sensibilité, poésie et sagesse. L'histoire d'un enfant qui observe un loup borgne. Agacé, il tourne en rond dans sa cage mais l'enfant ne se démonte pas et reste planté là, devant lui. Lorsque le loup approche de plus près, l'enfant se met à égalité et cache un œil. Un lien étrange s'établit par le regard. Chacun voit dans l'œil, une part de l'âme. "L'œil" raconte l'histoire du loup et du garçon. Comment sont-ils arrivés jusqu'au moment de leur rencontre? à ce moment précis?
   
   Avec "L'œil du loup", le jeune lecteur voyagera de l'Alaska jusqu'en Afrique. Daniel Pennac imagine la vie du loup et celui du garçon avec une certaine mélancolie, une douceur très naturelle, entre justesse et sincérité. Une très belle histoire qui fait place à l'amitié entre l'homme et l'animal, qui fait appel à l'imagination et nous emporte facilement par la magie des mots.

critique par Laël




* * *