Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

On a de la chance de vivre aujourd'hui de Kate Atkinson

Kate Atkinson
  La souris bleue
  Dans les replis du temps
  Sous l’aile du bizarre
  Dans les coulisses du musée
  Les choses s’arrangent mais ça ne va pas mieux
  A quand les bonnes nouvelles?
  On a de la chance de vivre aujourd'hui
  Parti tôt, pris mon chien
  Une vie après l'autre
  L'homme est un dieu en ruine

Kate Atkinson est un écrivain britannique née en 1951.

On a de la chance de vivre aujourd'hui - Kate Atkinson

Nouvelles nouvelles
Note :

   "Tina ne croyait pas en Dieu, ne croyait pas en grand chose au fond, hormis qu'il fallait être bon avec les petits enfants et les vieux chiens. Les adolescents et les chats, elle n'en avait cure."
    
   Huit nouvelles de Kate Atkinson, ça ne se refuse pas!
   
   Et ça commence sur les chapeaux de roues avec un benêt nommé Franklin sur qui une certaine Connie va jeter son dévolu. Du coup le benêt envisage son avenir marital avec béatitude: "Il nageait dans le marais génétique des Kingshott comme une loutre heureuse caressée par le soleil." Mais très vite il basculera d'un monde à la Jane Austen, sa dulcinée étant dotée de sœurs  fort enthousiastes, à une atmosphère radicalement différente, pour le plus grand bonheur du lecteur. Le tout mené par une Kate Atkinson au mieux de sa forme!
   
   Deux nouvelles revisitent ensuite le mythe de la Génèse, de manière quasi poétique, voire pour la seconde sur un mode fantastique, déjà exploré par l'auteure dans son recueil "Ce n'est pas la fin du monde", mais toujours avec un humour et une ironie mordante.
   
   Comment réactualiser le thème de l'immaculée conception à la sauce british, c'est le propos de "La lumière du monde", propos fort réjouissant! La tonalité s'assombrit néanmoins avec "La guerre contre les femmes" où l'inexorable oppression des femmes du monde entier va de facto être comprise par leurs consœurs britanniques... le tout sans pathos mais avec efficacité et émotion.
   
   Les femmes âgées et en contrepoint les jeunettes qu'elles ont été il n'y pas si longtemps que cela, nous valent deux nouvelles très différentes; l'une mélancolique, "Je ne suis pas une Joan" l'autre plus acide, "L'amour à mort" mettant en scène une très jeune actrice, mélange de toutes ces Lolitas carburant avec entrain aux substances illicites pour mieux oublier le monde factice dans lequel elles évoluent. Et les perdantes ne sont peut être pas celles qui brodent d'affreux coussins roses...
   
   Bref, Kate Atkinson possède un talent ébouriffant, elle nous fait rire, nous émeut, nous fait réfléchir, le tout avec un bel entrain communicatif!
   
   Un recueil qui va évidemment trouver sa place sur l'étagère des indispensables!

critique par Cathulu




* * *