Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

La dame à la licorne de Tracy Chevalier

Tracy Chevalier
  Récital des anges
  Prodigieuses Créatures
  La jeune fille à la perle
  La dame à la licorne
  La dernière fugitive
  A l'orée du verger
  L'innocence

Tracy Chevalier est une écrivaine américaine née en 1962 et vivant à Londres.

La dame à la licorne - Tracy Chevalier

Les véritables héroïnes sont les tapisseries
Note :

    Résumé
   
   "Désireux d'orner les murs de sa nouvelle demeure parisienne, le noble Jean Le Viste commande une série de six tapisseries à Nicolas des Innocents, miniaturiste renommé à la cour du roi de France, Charles VIII. Surpris d'avoir été choisi pour un travail si éloigné de sa spécialité, l'artiste accepte néanmoins après avoir entrevu la fille de Jean Le Viste dont il s'éprend.
   La passion entraînera Nicolas dans le labyrinthe de relations délicates entre maris et femmes, parents et enfants, amants et servantes."
   
   
   Commentaire

   
   J'ai acheté ce livre à la sortie du musée du Moyen-Âge, à Paris, que Stéphanie m'avait vivement conseillé de visiter. Après être restée en admiration pendant de loooongues minutes devant les tapisseries en question, je n'ai pu faire autrement qu'acheter le roman. Ben quoi, ça fait un bon souvenir, non? C'est mieux qu'un T-shirt!!!
   
   Mon premier commentaire est que j'aurais dû lire ce roman avant de voir la tapisserie, j'aurais sans doute pu observer différents détails. En fait, il s'agit d'une vision romancée de la création des tapisseries mais j'aurais bien aimé pouvoir les revoir suite à la lecture du roman. En fait, selon moi, les tapisseries sont les véritables héroïnes de ce roman qui nous amène entre Paris et Bruxelles et où nous assistons à leur création. On parle des différentes étapes, des métiers et des artisans qui travaillent aux tapisseries et ce côté m'a beaucoup plu. C'est fou le travail que ça pouvait représenter. J'ai aussi aimé les scènes de vie au Moyen Âge, les conventions... j'ai eu l'impression d'y vivre à quelques instants.
   
   J'ai préféré la partie de l'histoire se déroulant à Bruxelles et j'ai bien aimé suivre les aventures de la famille du lissier. J'aimais beaucoup Aliénor et sa façon de percevoir le monde. J'ai passé un très bon moment en leur compagnie. L'histoire à Paris m'a plu, mais quand même moins. On s'entend que Nicolas des Innocents n'est pas nécessairement mon héros idéal!!!!
   
   Ce roman est basé sur certains faits véridiques et après avoir fouiné, il apparaît bien documenté. L'auteure invente une histoire à la tapisserie (comme dans "La jeune fille à la perle", où elle raconte l'histoire fictive de ce tableau) mais il semblerait que les tapisseries aient vraiment été commandées par la famille Le Viste et qu'elles se soient promenées par la suite, pour finalement aboutir à Cluny. À la fin, elle cite plusieurs de ses sources et explique mieux certains faits.
   
    Le seul point qui m'a moins plu est la plume de l'auteure qui m'a énervée à plusieurs occasions, sans que je comprenne trop pourquoi. J'ai souvent eu une impression de facilité. Bref, j'ai aimé l'histoire, mais moins la façon dont elle était racontée!

critique par Karine




* * *