Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Tu accoucheras dans la douleur de Ruth Rendell

Ruth Rendell
  Plumes de sang
  L'analphabète
  Simisola
  Tu accoucheras dans la douleur
  Le Jeune homme et la mort
  L'Eté de Trapellune
  Etrange créature
  Danger de mort
  Sage comme une image
  Deux doigts de mensonge
  Et l’eau devint sang
  Bon voisinage

Ruth Barbara Rendell est un auteur britannique de romans policiers née en 1930.
Elle a également publié sous le pseudonyme de Barbara Vine.
Elle est décédée en 2015.

Tu accoucheras dans la douleur - Ruth Rendell

Inspecteur Wexford
Note :

   Titre original: End in Tears
   
   Une enquête de l'inspecteur Wexford. C'est la première fois que j'en lis une, préférant les romans psychologiques à suspense de Rendell.
   
    Une jeune fille de dix-huit ans Amber, est assassinée alors qu'elle revenait d'une boîte de nuit dans une petite ville du Sussex. Son père est effondré, sa belle-mère Diana s'irrite de devoir s'occuper du bébé d'un an que très jeune mère,Amber laisse derrière elle...
   Wexford et Burden enquêtent avec l'aide de deux inspecteurs de la jeune génération ( Bal et Hannah).
   Bientôt une amie d'Amber est également assassinée: les inspecteurs les soupçonnent d'avoir cherché à gagner de l'argent en prétendant vouloir porter des enfants pour des couples stériles. Wexford est d'autant plus intéressé que sa propre fille Sylvia est enceinte de Neil son ex-mari et veut donner l'enfant à Naomi la nouvelle amie de Neil. Qu'est-ce qu'elle doit à cette femme? Wexford n'y comprend rien, sa femme non plus.
   
   L'enquête est correcte et le suspense bon, n'était-ce que certains des criminels qui ont participé aux escroqueries et servi à commanditer les meurtres des jeunes filles ne sont pas très bien campés. Certaines actions sont invraisemblables (en particulier à propos des frères jumeaux...). Trop de personnages s'enchaînent!
   
   La partie concernant la fille de Wexford serait meilleure si elle avait une raison sérieuse de devenir mère porteuse... mais cela reste à mes yeux assez invraisemblable!
   
   Rendell reste une bonne observatrice des mœurs de son époque. L'ambiance dans les petites villes nouvelles, la différence entre vieille ville et petits pavillons, est bien rendue.
   
   La relation entre les deux jeunes inspecteurs est bien vue et amusante: Hannah est attirée par son confrère et a l'habitude de coucher avec les hommes qui lui plaisent, sans vouloir s'engager. Hannah «ne voulait pas donner l'impression qu'elle avait mené une vie chaste et sans tache... elle parla de ses liaisons passées celles dans lesquelles elle s'était vraiment engagée et celles, plus nombreuses, qui n'avaient pas duré. Il serait désastreux qu'il croie qu'elle n' aspirait qu'aux relations sérieuses. Ce qu'elle voulait lui mettre en tête c'était l'idée d'une aventure légère mais passionnée».
   
   Bal cependant lui résiste! Il prétend en avoir marre des histoires sans lendemains et vouloir commencer cette relation «à l'ancienne»: qu'ils apprennent à se connaître, à voir s'ils peuvent s'entendre avant de décider s'ils vont coucher ensemble... est-ce possible alors qu'ils,n'ont connu ces mœurs là que par ouï-dire?

critique par Jehanne




* * *