Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

La châtelaine de Wildfell Hall de Anne Brontë

Anne Brontë
  Agnes Grey
  La châtelaine de Wildfell Hall

Anne Brontë (1820 - 1849) est une romancière britannique, soeur de Charlotte Brontë et d'Emilie Brontë, toutes deux romancières.

La châtelaine de Wildfell Hall - Anne Brontë

Sacré frangin!
Note :

   Titre original: The tenant of Wildfell Hall
   
    Résumé
   Gilbert Markham, un jeune homme dans la vingtaine, fermier de son état voit sa vie bouleversée par l'arrivée d'une mystérieuse locataire au manoir de Wildfell Hall, Mrs. Helen Graham.
   
   Commentaire
   Je n'en dirai pas plus sur l'histoire que raconte ce roman parce que je suis encore fâchée avec mon édition, dont la présentation de l'éditeur m'en a beaucoup, beaucoup trop dit! Si j'ai pu passer à côté et me concentrer sur l'histoire, j'avoue que ça a passé bien proche de gâcher une partie de mon plaisir de lecture. En effet, quand on en sait trop, les motivations d'Helen ne sont que trop claires et ceci enlève une part d'intérêt au récit.
   
    La construction de ce livre est particulière en ce sens que la première et la dernière partie du roman sont en fait une lettre que Gilbert Marhkam écrit à son beau-frère où il relate un épisode de sa jeunesse tandis que le milieu est quant à lui constitué du contenu du journal intime de Mrs. Graham. Il m'est difficile de commenter ces deux parties ensemble car elles ont eu pour moi deux connotations bien distinctes.
   
   J'ai adoré l'histoire telle que racontée par Gilbert. Je me suis rapidement attachée aux personnages et me suis plongée dans l'époque et les coutumes anglaise du siècle dernier. Dans cette partie du roman, le style d'Anne Brontë se rapproche davantage de celui d'Austen que de celui de ses sœurs, du moins, c'est ce qui m'a frappée. On y raconte la passion amoureuse de jeunesse de Mr. Markham et on trouve sympathique ce jeune homme qui aime tellement. C'est une bien belle histoire d'amour.
   
   Le journal intime d'Helen aurait pu, selon moi, être plus court. Il commence juste quand j'étais sur le bout de mon fauteuil tellement je voulais connaître la suite de l'histoire de Gilbert et Helen... et dure, dure, dure!!!! Le personnage d'Arthur est tellement détestable et désagréable... tellement méchant. c'est rare qu'un personnage me déplaîse à ce point. Je n'ai même pas été capable d'aimer le détester. Je crois que le message aurait pu passer avec moins d'éternels recommencements. Sachant que ce personnage a été modelé sur le propre frère de l'auteure, Branwell Brontë, il dût être vraiment difficile pour elle de le dépeindre ainsi.
   
   Il va sans dire que pour l'époque le sujet était risqué. On y retrouve effectivement une critique sociale, principalement sur les conditions de la femme de l'époque. Je ne regrette aucunement ma lecture et lirai avec plaisir Agnès Grey, du même auteur. Il va sans dire que si ce n'était des longueurs du milieu du roman, il mériterait une bien meilleure note!

critique par Karine




* * *