Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

S comme: L’île de Hozuki de Kei Senbe

Kei Senbe
  S comme: L’île de Hozuki

S comme: L’île de Hozuki - Kei Senbe

Un manga décapant
Note :

   Koroko, 10 ans, est chargé de veiller sur sa petite sœur aveugle, Yume, âgée de 5 ans. Abandonnés par leurs parents, les deux enfants se retrouvent dans un centre de réadaptation sur une île pour le moins étrange. L’école qui s’y trouve ne compte que quatre élèves et les professeurs semblent hostiles, et même pervers pour l’un d’entre eux qui n’hésite pas à agresser une de ses collègues. Seule l’enseignante d’éducation physique, arrivée depuis peu, leur inspire confiance. Ils ont interdiction de se rendre dans certains endroits et de quitter l’île, ce qui est d’autant plus angoissant qu’un des élèves a disparu dernièrement et que tous pensent qu’il a été tué.
   
   Voilà, le décor est planté! Un huis clos avec des personnages dont on ne sait si ce sont de vrais ou de faux méchants. Les élèves se font-ils des idées ou les professeurs sont-ils réellement des êtres vils qui leur veulent du mal? Et si oui pour quelles raisons? Ne cherchent ils tout simplement pas à les protéger? Mais de quoi?
   
   N’ayant lu que les deux premiers volumes (la série en compte quatre), je ne peux vous répondre. Mais seulement vous dire que ce manga entretient magnifiquement le suspens. De plus, tous les enfants dans cette île ont comme point commun d’avoir eu une enfance malheureuse, raison pour laquelle certains présentent des comportements inadaptés: Futoshi est obèse et boulimique; Hatsume est devenue muette suite aux maltraitances dont elle a été victime, Rikya joue les durs, et enfin le dernier d’entre eux est surdoué. Ajoutez à cela la petite sœur de Koroko, dont la cécité décuple ses sens, notamment l’audition, ce qui lui permet de sentir bien des choses. Même les quelques scènes dénudées sont si bien mises en scène, qu’elles ne sont pas choquantes mais au contraire soulignent avec talent la beauté des corps.
   
   C’est vraiment très bien mené, les personnages sont attachants, il y a énormément de suspens, et le rythme ne faiblit à aucun moment. Il n’y a plus qu’à espérer que le dénouement soit à la hauteur de cette série qui a aussi l’avantage de ne compter que 4 volumes.
   
   Un manga très réussi donc, qui plait beaucoup aux adolescents à partir de 15 ans.

critique par Éléonore W.




* * *