Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Cold Granite de Stuart  MacBride

Stuart  MacBride
  Cold Granite

Cold Granite - Stuart  MacBride

En la cité de granit
Note :

   Destination Écosse en décembre: pluie, froid, brouillard et meurtres sur Aberdeen, la cité de granit. Alors qu’il rentre d’un congé maladie d’un an suite à une grave blessure au ventre, rien ne sera épargné à l’inspecteur Logan McRae. Car quoi de pire que le corps d’un enfant de trois ans retrouvé à demi décomposé? Un second corps d’enfant dans un sac poubelle. McRae enquête, d’autres enfants disparaissent et la psychose s’empare de la ville… Au quartier général de la police des Grampian, on piétine, on s’énerve car aucune piste ne se dessine à l’horizon. Malgré ses réticences, McRae accepte de parler avec un journaliste fouille merde en échange de renseignements. Mais c’est vers une autre enquête de vengeance entre bookmakers que le journaliste l’oriente. Bien entendu, les deux pistes vont se rejoindre.
   
   L’action commence par: «Il pleuvait comme vache qui pisse». Et ce doux climat écossais se confirmera pendant tout le livre. Ce roman policier traditionnel ne révolutionnera pas le genre tant il s’inscrit dans la lignée Ian Rankin (un des personnages lit d’ailleurs un de ses romans). Il se lit cependant facilement, même si l’enquête piétine un peu, et d’autant plus agréablement que l’inspecteur n’est ni divorcé, ni déprimé, ni porté sur la bouteille. On apprend peu à peu ce qui lui vaut son statut de quasi héros, ce qui lui a valu sa blessure au ventre, et quelles sont ses relations avec la trop belle médecin légiste. L’intrigue est construite sur le mode du serial killer qu’il faut arrêter rapidement, tueur d’enfants de surcroit. Voilà pour le suspens, qui va de fausses pistes en découvertes macabres. Chi va piano va sano, ça se confirme ici.
   
   Le plus intéressant dans ce livre me semble être la reconstitution de la ville d’Aberdeen. Le climat bien sûr, mais aussi les habitants, les rues, les parcs, la nourriture. Espérons dans les volumes suivants une version un peu plus ensoleillée…
   
   Les personnages sont eux aussi bien rendus dans leur diversité, des flics aux parents en passant par la pègre locale. Le personnage de Logan McRae est très humain et certaines scènes de confrontation avec les parents des victimes sonnent très juste. De même, les personnages secondaires sont vraiment consistants, à l’image de l’inspecteur principal Insch qui mange des bonbons à longueur de journée, de Watson la collègue surnommée casse-couilles, ou du fameux journaliste Colin Miller. Mention toute spéciale à Roadkill dont je ne peux malheureusement rien dire…
   
   Ça piétine un chouïa parfois, ça agace donc mais ça entretient aussi le suspens et joue avec les nerfs du lecteur qui veut vraiment savoir ce qui se trame de louche à Aberdeen.
   Bon début donc, pour cette découverte. Le tome suivant s’intitule "Mortelle Ecosse": je veux lire ça !!!

critique par Yspaddaden




* * *