Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

La donation de Florence Noiville

Florence Noiville
  La donation
  Dès 08 ans: Le vieil homme et la perle

Florence Noiville est journaliste, rédactrice en chef adjointe au Monde des livres. Elle a publié en 2003 Isaac B. Singer (prix du Récit biographique), chez Stock. Elle est aussi l'auteur de nombreux ouvrages pour la jeunesse. "La donation" est son premier roman.

La donation - Florence Noiville

L'objet de la transmission
Note :

   Présentation de l'éditeur
   «Chez un notaire, à la faveur d'une donation, une jeune femme se penche sur son passé.
   Les souvenirs et les blessures de l'enfance remontent en même temps que les interrogations. Peut-il y avoir une corrélation entre la maladie de sa mère, qui a toujours souffert de psychose maniaco-dépressive, et la façon dont elle-même a mené jusqu'ici sa propre vie, envisagé son parcours professionnel, élevé ses enfants? Se peut-il qu'un simple gène défaillant dans un cerveau qui n'est pas le vôtre conditionne non seulement votre existence et votre personnalité, mais aussi, peut-être, celle d'une partie de votre descendance? Est-ce cela aussi l'héritage, la «donation»? Vient-on au monde avec l'histoire de ses parents ? Le récit s'articule autour d'un va-et-vient dans le temps où les images du passé s'éclairent à la lumière du présent.»

   
   
   Commentaire
   "Et nous lui en voulions de démolir chaque jour notre vie."
   
   A l'occasion d'une donation entre vifs, la narratrice commence une lettre à ses parents pour les remercier. N'y parvient pas. En effet lui reviennent en mémoire les souvenirs d'une enfance sous le signe de la Psychose Maniaco Dépressive maternelle, où la narratrice et sa sœur souffraient en quelque sorte de "PMD passive, un peu comme on parle de tabagisme passif." Et de s'interroger sur les sens de ce don:
   "La donation est-ce aussi cela? La transmission du gène du doute. Du doute de soi, vertigineux. Je me suis toujours interrogée sur la réalité de ce sombre héritage. J'ai souvent voulu lire une étude sur le psychisme des enfants de mères maniaco-dépressives".

   
    Sondant les mots, citant des auteurs comme autant de bornes sur un chemin marqué par le doute, la narratrice interroge aussi sa propre filiation: quelle mère est-elle pour ses filles?
   
   Une écriture toute en retenue, l'auteure tient à distance ses sentiments par différentes stratégies, qui peuvent parfois agacer, mais réussit ici un roman à la fois cruel et tendre.

critique par Cathulu




* * *