Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Imitation de Alain Fleischer

Alain Fleischer
  Imitation

Imitation - Alain Fleischer

Vacances
Note :

   Après l’autobiographique «Amant en culottes courtes», Alan Fleischer nous revient en cette rentrée littéraire avec toujours le même talent, jonglant cette fois ci sur le thème de l’imitation dans un roman brillant à portée philosophique.
   
   
   Comme tous les semblables qu’il croise et qui lui répètent inlassablement cette même phrase, le narrateur s’apprête à partir en vacances. Il est chargé en fait de garder une ancienne demeure pendant trois semaines en échange d’un salaire non négligeable. Il s’agit de la résidence du comte Spiegel, parti en Floride dans une maison de santé pour vieillards. Il s’y rend en solitaire, sans sa compagne Lucia, partie à des milliers de kilomètres de là.
   Il se retrouve au village de K…., et en profite pour mener à bien des travaux de recherche sur l’imitation. Se retrouvant quelque peu isolé à la campagne et n’ayant pas grand monde avec qui dialoguer, il en vient à espérer la visite de personnes de sa connaissance. Dans ce but, il contacte Nell, la sœur jumelle de Lucia., qu’il n’a jamais rencontrée et qui se rend sur place avec son fiancé Paul. Mais ce dernier va rapidement quitter les lieux laissant Anton et Nell seuls et très attirés l’un par l’autre… Le professeur Kelman qui dirige ses travaux de recherche le rejoint également.
   
   Quel étrange roman, dans lequel on rentre avec délice en se posant bien des questions sur l’imitation. Oui nous partons tous en vacances en même temps et prononçons les mêmes réflexions, sans même nous en rendre compte, ces mêmes banalités redondantes. Car si cela fait du bien de partir, cela est aussi bien agréable de rentrer chez soi et personne ne se prive de l’exprimer non plus: «On a passé du bon temps, c’était formidable. Mais les vacances sont trop courtes… Vivement l’année prochaine ! En attendant on est bien content de rentrer chez soi… »
   
   Sur le thème du double, Alan Fleischer concocte un roman brillant mais pas toujours facile d’accès. Il disserte ainsi sur le sujet de la répétition, relatant notamment les concours d’imitation existant chez les animaux, ou se référant à l’histoire du monde qui indéfiniment recommence… Construisant habilement son récit, il y relate en parallèle l’histoire de Mimmo, héros que le narrateur de créer avec en toile de fonds une réflexion intéressante sur la simulation voire la dissimulation.
   
   Ce roman touffu, fourni, ambitieux est réussi. Les amateurs de l’auteur retrouveront sa patte et aimeront, les autres découvriront un auteur brillant. A réserver cependant à des lecteurs avertis.

critique par Éléonore W.




* * *