Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Celui qui chuchotait dans les ténèbres de Howard Phillips Lovecraft

Howard Phillips Lovecraft
  Epouvante et Surnaturel dans la Littérature fantastique
  Le monstre sur le seuil
  Celui qui chuchotait dans les ténèbres
  La peur qui rôde et autres nouvelles
  Les Montagnes hallucinées
  Le témoignage de Randolf Carter
  Par-delà le mur du sommeil et autres nouvelles
  L'appel de Cthulhu
  Le temple
  L'Affaire Charles Dexter Ward
  La Cité sans nom
  La couleur tombée du ciel

Howard Phillips Lovecraft est un écrivain américain d'horreur, de science-fiction et de fantastique, né en 1890 et décédé en 1937.

Celui qui chuchotait dans les ténèbres - Howard Phillips Lovecraft

Horreur! Terreur!
Note :

   HP Lovecraft est un maître de la terreur si ce n'est de l'angoisse. Ses nouvelles sont certes courtes mais elles n'étouffent pas la montée en puissance de sentiments éprouvants et obscurs. Ce que j'adore dans les écrits de Lovecraft est cette apparente opposition entre la raison et le surnaturel, autrement dit entre l'entendement, et ce qui dépasse le raisonnable pour arriver à des conclusions époustouflantes, peu rassurantes et complètement macabres. "Celui qui chuchotait dans les ténèbres" ne déroge donc pas à cette règle: un professeur de littérature, dont la raison l'emporte sur les superstitions et les croyances douteuses selon des témoignages locaux d'apparitions d'étranges créatures, pas humaines et qui auraient des pouvoirs importants.
   
   Face à Albert Wilmarth, l'éclairé, il y a Henry Akeley, le possédé; c'est-à-dire, un homme cultivé qui croit fermement à l'existence de ces créatures et cherche à connaître le mystère de leur venue sur Terre, au point d'en devenir obsédé. Il récolte et collectionne toutes les preuves possibles pour convaincre et appuyer ses hypothèses de savant fou. Albert Wilmarth se pose énormément de questions au sujet d'Henry mais lorsque les faits rejoignent les preuves, il n'y a plus de doute. Les courriers se font de plus en plus pressants, angoissants. On sent que les choses prennent une tournure épouvantable: Henry a peur, il entend les créatures qui se rapprochent, il voit les empreintes au pied de sa porte, ses chiens sont retrouvés morts, il a tué une de ces créatures mais la trace de son corps a disparu.
   
   Alors que le début de la nouvelle nous plongeait au cœur de récits extravagants, ambigus dont les desseins étaient brumeux, la fin de la nouvelle se fait haletante, dénuée de tout discours folklorique mais saisie par une réalité terrifiante. " Celui qui chuchotait dans les ténèbres" est une nouvelle frémissante portée par une écriture à forte puissance évocatrice, où le fantastique est tellement bien inspiré qu'il puise ses sources au cœur des mythes. Il en ressort un dénouement empreint d'incertitude et de flou spirituel où les frontières se noient entre réel et imagination.
   
   "Celui qui chuchotait dans les ténèbres" ne déroge pas à la règle lovecraftienne qui impressionne et jette un regard surprenant sur notre univers qui semble un peu plus trouble. Du pur Lovecraft...

critique par Laël




* * *