Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Power play de Joseph Finder

Joseph Finder
  Power play

Power play - Joseph Finder

Grosses légumes
Note :

   Enlèvement de milliardaires, détournements d'avion...
   les preneurs d'otages professionnels ne manquent pas d'audace. Mais s'emparer des dirigeants d'une grande entreprise, réunis le temps d'un séminaire dans un lieu coupé du monde, personne ne l'avait encore tenté. La demande de rançon est à la hauteur du coup: faramineuse. Et si ces hommes visiblement prêts à tout n'étaient pas de simples malfrats? Quand on joue avec le pouvoir, mieux vaut connaître ses partenaires...
   Une mécanique de précision au suspense haletant. Par l'auteur de Paranoïa. »

    
   
   De prime abord, le premier-vrai chapitre m'a un peu refroidi, et je me suis demandée dans quoi je m'étais embarquée, ayant oublié de relire la 4ème de couverture et ne me souvenant absolument pas de quoi il était question. Et puis, tout s'est enchaîné. Bien entendu, il faut aimer les thriller et l'espionnage, l'invraisemblance aussi, mais je me méfie après avoir découvert que parfois dans la vie réelle, la fiction rejoint la réalité! Alors, pourquoi pas!
   
   Joseph Finder nous entraîne à la suite de Jake Landry son héros, un gentil petit gars, monsieur tout le monde, mais cela n'est qu'une impression et une façade, car qui connaît réellement Landry? Son ex? Ses boss? Ses collègues de bureau? Gerty, sa chienne?
   Personne en fait à part lui-même et encore n'en est-il même pas certain, ignorant jusqu'où ses réactions peuvent l'entraîner, jusqu'à quoi il est capable de se laisser entraîner. Est-il capable de faire appel à son passé à bon escient, alors qu'il se retrouve en compagnie des dirigeants de son entreprise dans un chalet au milieu de nul part, coupé de tous moyens de communications avec l'extérieur?
   
   La panique grandit tout autour de lui, et les personnages si importants jusque-là par leur fonction, dominateurs, calculateurs révèlent des natures différentes devant cette prise d'otage, la panique, le climat de suspicion et de mort qui s'installent. Car si ces hommes ont agi à visage découvert, c'est bien parce qu'ils ne comptent laisser aucun témoin derrière eux, du moins cela semble logique à Landry, même si telle n'est pas l'idée de tous ceux qui l'entourent et qui souhaitent surtout ne rien faire, ne rien dire et laisser les choses se dérouler comme l'ont décidé les preneurs d'otages.
   
   Mais comment ont-il su où les trouver, connaissent-ils tous ses renseignements sur l'entreprise et sur chacune des personnes présentes? Le climat de méfiance et de trahison qui régnait déjà au sein des dirigeants d'où des luttes de pouvoir, des enquêtes internes, se révèle à la fois lointains et toujours présents.
   Landry poursuit son chemin. Seul? Non! Parfois les personnes les plus importantes et sur qui l'on peut compter ne sont pas ceux que l'on croit, et Joseph Finder nous le montre sous bien des angles, notamment en puisant dans les souvenirs d'enfance et d'adolescence de son personnage principal.

critique par Delphine




* * *