Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

L'arnaqueur de Richard Asplin

Richard Asplin
  L'arnaqueur

L'arnaqueur - Richard Asplin

Au pays des menteurs, l'arnaqueur est roi
Note :

   Neil est un fana de héros de comics (son idole est Superman) et tient une sympathique petite boutique dans le quartier londonien de Soho. Les affaires vivotent malgré la richesse du fonds qui a de quoi faire rêver les collectionneurs: entre son beau-père, aristocrate anglais dans toute sa splendeur, méprisant ce gendre, loin d'être idéal à ses yeux, et ses maigres rentrées financières, Neil peine à atteindre une sérénité méritée. En effet, son union, heureuse, avec son épouse Jane, concrétisée par la naissance de leur petite fille Lana, est assombrie par les démêlés administratifs avec son assurance, suite au dégâts des eaux qui a dévasté la cave du magasin et laminé des cartons entiers d'objets de collection. Neil tombe de Charybde en Scylla, empêtré dans une cascade de mensonges plus insoutenables les uns que les autres, provoquant une fuite en avant et des catastrophes en série. Aussi, lorsqu'un drôle de bonhomme, Christopher, capable de déguisements plus vrais que nature, affublé d'acolytes également atypiques, lui propose une jolie arnaque à condition qu'il mette en jeu la somme, coquette, versée par son beau-père pour les études de Lana, Neil ne résiste pas longtemps aux chants des sirènes et envoie balader sa morale pour faire son entrée dans le monde, pittoresque, des arnaqueurs. Comment résister à l'envie de fabriquer un faux plus vrai que nature et escroquer un avide collectionneur américain? Or, bien mal lui en prend: la somme en question part dans les poches de Christopher et sa bande, laissant, exsangue notre Neil, plus pitoyable que jamais.
   
   Une série d'évènements, plus loufoques et dingues les uns que les autres, s'enchaîne sans laisser le pauvre Neil maître de la situation, coincé entre sa naïveté déconcertante et son envie d'effacer les abominables ardoises menaçant sa vie familiale et amoureuse. Au cours de multiples péripéties, Neil rencontre Laura, serveuse dans un bar, attentive à sa détresse, lui apportant le réconfort en lui offrant cafés et pains au chocolat, laissant sur ses vêtements les effluves, discrètes mais tenaces, d'un parfum sensuel, installant, insidieusement, les prémices de la jalousie chez Jane. Puis, ce sont les retrouvailles, inattendues, avec un ancien camarade d'université, Ben, ancien militant écologiste reconverti dans l'immobilier. Celui-ci, lorsqu'il apprend les déboires et les arnaques dont Neil a été victime, se propose de revêtir son costume de héros vengeur en montant une contre-arnaque afin de gruger les grugeurs... le tout avec l'aide, inattendue, de Laura qui semble dégoûtée par les procédés de Christopher et sa clique. L'énergie du désespoir peut provoquer des choix bien inhabituels et Neil ne coupe pas à la règle. Dans un ultime round, Neil, aidé par ses amis, tente de récupérer son argent et par la même occasion sa crédibilité auprès de son beau-père... un dernier combat dont l'issue laisse le lecteur stupéfait, ébahi, amusé et admiratif par la menée de cette histoire rocambolesque.
   
   Vous l'aurez compris, "L'arnaqueur" est un roman qui m'a séduite, amusée et menée, avec art, sur des sentiers tortueux qui ne dévoilent, qu'à l'ultime détour, leur but. Richard Asplin manie adroitement les ficelles du suspense et de la comédie pour concocter un récit où l'humour, l'ironie des situations et l'amertume de certaines conséquences de nos actes, se mêlent en un cocktail étonnant qui laisse en haleine le lecteur de bout en bout jusqu'au final des plus extraordinaire! Une lecture où les surprises sont pléthores, où les rebondissements permettent de dissimuler les indices aux yeux du lecteur (hahahaha, le pouvoir de l'auteur est intact!) qui suit le rythme endiablé des aventures, rocambolesques de Neil.

critique par Chatperlipopette




* * *