Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Instructions pour sauver le monde de Rosa Montero

Rosa Montero
  La fille du cannibale
  Instructions pour sauver le monde
  Le roi transparent
  Belle et sombre
  Le territoire des barbares
  La folle du logis
  Des larmes sous la pluie
  L'idée ridicule de ne plus jamais te revoir
  Le poids du cœur
  La chair

Rosa Montero est une romancière et journaliste espagnole née en 1951 à Madrid.

Instructions pour sauver le monde - Rosa Montero

Destins biscornus et perturbés
Note :

   Voici comment démarre cette histoire: «L’humanité se partage entre ceux qui se plaisent à regagner leur lit le soir et ceux que le fait d’aller dormir inquiète.»
   
   Dans les faubourgs de Madrid, vont se croiser quatre destins. Quatre solitudes. Quatre vies amochées.
   
   Matias, chauffeur de taxi un peu rustre, effondré d’avoir perdu Rita, l’amour de sa vie, d’un cancer foudroyant et qu’il imagine mal diagnostiqué.
   
   Daniel, médecin urgentiste désabusé, spectateur sans réaction de sa vie qui se délite, son couple qui se déchire en partie en raison de son addiction à l’ordinateur, son travail qu’il ne fait plus avec vocation...
   
   «Cerveau», ancienne professeur et scientifique déchue, noyant dans l’alcool chaque nuit au bar «l’oasis» son sentiment d’abandon. Elle racontera des théories scientifiques intéressantes lors de ses échanges avec Matias.
   
   Fatma, prostituée originaire d’Afrique, à la beauté renversante, survivante d’une histoire atroce accompagnée par «Bigga» un lézard protecteur.
   
   Et il y a Luzbella, Draco, Manolo le gaucher…
   
   Nous les rencontrons chapitre après chapitre, les accompagnant dans leurs vies compliquées, puis lors de leurs rencontres mouvementées.
   
   Le propos est le plus souvent intéressant et l’écriture est vive. Cependant, le style est quelquefois limite niais sur quelques phrases avec des thèmes trop à la mode pour ne pas faire vendeur (le réchauffement climatique, un tueur en série, le terrorisme des extrémistes musulmans…). Malgré cela, l’auteur évite de faire des happy-ends à la Lévy où les vies se métamorphosent à la faveur de rencontres improbables. Il est donc bien dommage que quelques passages soient longuets et légèrement lourdauds.
   
   Dans l’ensemble, la lecture est agréable (surtout parce que c’est l’été!) et l’histoire intéressante bien qu’inégale.
   
   Et enfin voilà comment l’histoire se termine: «Car l’Humanité est divisée entre ceux qui savent aimer et ceux qui ne le savent pas.
   Mais ça, c’est une autre histoire.»

   Et c’est si vrai!

critique par OB1




* * *