Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Le Grand chariot de Matthieu Boisséson

Matthieu Boisséson
  Le Grand chariot
  Échapper aux tueurs

Le Grand chariot - Matthieu Boisséson

J’ai vraiment détesté
Note :

   Quatrième de couverture
   Deux adolescents, Thomas et sa sueur Louise, vivent un dernier été à Oursière, avant de quitter un monde paysan en perdition. Légèreté, déchirement, c'est dans la lumière que naissent les amours, au gré des baignades, du surf et de discussions ferventes. S'y mêlent la violence, le charme des voyous, celui de protecteurs ambigus. Mai 1968. Frère et sueur sont pris dans la tourmente parisienne. Dans un climat d'illusion féerique, le dénouement de l'enfance est cruel et le roman est la réponse, «la plus ensoleillée possible», à une question formulée par Thomas «Pourquoi, Louise, serons-nous toujours seuls?»

   
   
   
    Thomas, Louise, Zoé, Esther, et le prof traître : des ados exceptionnels, des génies, beaux et intéressants à vous en couper le souffle, sexuellement matures et aptes à vivre libres et se tromper les uns les autres.
   Et en plus, ils surfent sur la mer dans les Pyrénées (actuellement s'ils surfent sur le Net ça doit faire un malheur !), ils font des excursions, ils vivent mai 68 avec une réelle intensité, ils font preuve d'héroïsme et d'intelligence !!!
   
   Ils contemplent les étoiles comme vous et moi ne le pourrions jamais, myopes et bêtes que nous sommes!!
   
   Louise est fan d'Alexis ( St John Perse, qu'elle appelle par son petit nom et sur lequel elle a presque fait une thèse à seize ans.
   
   Ils ont vécu Mai 68 comme personne.
   
   On est chez les dieux...
   
   Malgré cette ambiance, on peut apprécier des pages somptueuses de descriptions champêtres, un historique sérieux et documenté sur la planche à voile (surf), et les activités de cultivatrice de la mère (évidemment, elle aussi est un être exceptionnel...)

critique par Jehanne




* * *