Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

C comme: Neige de Didier Convard

Didier Convard
  Dès 09 ans: Les trois crimes d’Anubis
  C comme: Neige

C comme: Neige - Didier Convard

Petit air de déjà vu (mille fois)
Note :

   Dessinateur : Christian Gine
   
   Didier Convard et Christian Gine qui ont travaillé ensemble pour cette série en 13 tomes sont reconnus dans le monde de la BD et cette série est généralement appréciée. Cependant, je dois dire qu’elle ne m’a pas convaincue ni même intéressée. Si elle est destinée aux jeunes, je pense que cela peut convenir, mais l’intrigue n’est pas assez originale et trop simpliste (caricatures de caractères pour les personnages) pour convenir à un public adulte, du moins, c’est mon opinion.
   
   Pour l’histoire, nous avons encore une sorte de fin de la civilisation avec, dans ce qui fut l’Europe et qui est maintenant plongé dans une sorte d’ère glaciaire, des villes ou places fortes, des bandes errantes, des populations qui meurent de faim et autour du tout, une muraille infranchissable sauf en 12 portes, secrètes.
   
   Nous commençons avec un couple qui s’enfuit dans la neige, on ne sait pourquoi (suspens), poursuivi par des hommes armés qui les rattrapent bientôt et les exécutent sans pitié. Ils avaient un bébé avec eux et les tueurs laissent aux conditions extérieures le soin de régler son compte. Cependant, ce bébé sera sauvé bien sûr et élevé par un homme solitaire et son barzoï. Baptisé Neige (eh oui…), il sera le héros récurrent de cette série. Dès l’adolescence il partira visiter les lieux et tenter de venger ses parents. Vous le voyez, vraiment rien de bien original dans tout cela. Les divers tomes voient apparaître divers personnages assez bizarres (plus bizarres que captivants malheureusement) qui –du moins dans les tomes que j’ai lus- n’arrivaient à avoir ni vraisemblance psychologique, ni vraie épaisseur. Tandis que Neige se verra bientôt chargé d’une mission de première importance pour la libération de ce monde gelé qui court à sa perte. Comme je vous le disais, pour l’originalité, y aurait à redire.
   
   J’ai trouvé que tout cela avait déjà été trop utilisé et je ne me suis jamais vraiment intéressée aux personnages, Neige compris. On dirait des personnages hyper stéréotypés qu’on aurait affublés de caractéristiques hautement improbables pour les faire paraître originaux et le résultat est comme je le disais, juste "bizarre". Exemple type : Cueille-la-mort, personnage important qui apparaît dans le tome 3 et reste durant 5 albums.
   Un petit saupoudrage d’inspiration type Franc-maçonnerie ne parvient même pas à relever la sauce.
   
   Et le dessin ? Ben… pas très convaincant non plus. Désolée.
   
   Conclusion : Voyez par vous-mêmes, mais pour ma part, je n’éprouve absolument pas le besoin de me taper les 13 albums in extenso.
   Toutefois, je pense qu’ils peuvent faire le bonheur d’un ado.(C'était peut-être le public visé)

critique par Sibylline




* * *