Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Priez pour petit Paul de Janine Boissard

Janine Boissard
  Priez pour petit Paul
  Recherche grand-mère désespérément
  Bébé couple
  Marie-Tempête

Janine Boissard est une écrivaine française née en 1937 à Paris.

Priez pour petit Paul - Janine Boissard

Histoire d'Internet
Note :

   Premier contact avec cet auteur. A en juger par ce «Priez pour petit Paul», Janine Boissard rentre dans le cadre de ce que j'appellerais les raconteurs d'histoire. Au sens où si certains romanciers jouent davantage sur les ambiances, sentiments diffus, négligeant à la limite une histoire, d'autres telle Janine Boissard avec «Priez pour petit Paul» ne sont pas de ceux-là.
   
   L'histoire est primordiale, et elle est originale et moderne puisqu'Internet en est un des protagonistes. Après, l'appréciation joue sur la qualité du style, l'art de faire oublier le média ; les lignes, les pages, pour que l'attention ne soit mobilisée que par l'histoire. C'est le cas dans ce «Priez pour petit Paul» où l'écriture est suffisamment fluide pour ne pas devenir la vedette.
   
   Internet et les enfants : dans un petit village de Franche Comté, une jeune femme récemment installée avec sa fille, et deux disparitions brutales suivies de mort de deux jeunes garçons. Les deux garçons étaient des fans d'un site internet inspiré d'un dessin animé destiné aux enfants. Il va y avoir enquête, évidemment.
   
   Janine Boissard entrecroise l'enquête proprement dite, le suspense du drame qui menace et une histoire de coeur avec cette jeune femme. Trame assez classique dans ce genre de littérature à suspens. On pense notamment à la filiation avec certains auteurs anglo-saxons, femmes particulièrement ! Ce qui est appréciable avec ce roman, c'est la proximité qu'il conserve d'avec la vie réelle. Pas ici de milliardaire, de stars, nous sommes dans la vraie vie, avec des vrais gens !
   
   Pour amateurs d'histoires bien construites et racontées.
   ↓
   

critique par Tistou




* * *



Surprise de taille
Note :

   Comment je me suis faite surprendre par un roman de Janine Boissard! Bien sûr j’avais lu la quatrième de couverture, j’avais une idée du sujet, mais j’ai choisi cette lecture pour passer un moment de détente, pour me changer les idées car les sujets traités par l’auteur sont habituellement relativement «légers» (sans être péjorative), je me suis en fait retrouvée face à un véritable thriller !
   
   Si vous avez déjà lu un de mes billets sur Janine Boissard ou si vous êtes connaisseur (euse), vous comprendrez mon étonnement…mais venons-en au vif du sujet.
   
   L’histoire se passe dans une petite ville de Franche-Comté, Saint-Rémy… Blanche a voulu échapper à la ville et à tous ses tracas pour s’installer à l’écart, et profiter de sa fille et de sa passion, le dessin. Elle s’est fait quelques amis, dont Myriam, propriétaire du café qui se situe en dessous de chez elle …elle tente de créer une relation privilégiée avec sa fille, qui du haut de ses 11 ans s’avère être dans une période difficile et en constante contradiction avec ce qu’elle lui impose (le lot de tous les ado vous me direz)… Mais Blanche, récemment divorcée et Sophie, sa fille vont ainsi se retrouver malgré elles dans une histoire relativement sordide car cette petite bourgade restera paisible jusqu’au jour où deux disparitions et deux meurtres vont y avoir lieu…des meurtres d’enfants qui plus est.
   
   Même si j’estime que Janine Boissard n’est pas la reine du polar, j’ai été étonnée de voir la qualité du suspense et de l’angoisse qu’elle est parvenue à mettre dans ce roman. Elle nous entraîne dans ce thriller par le biais de petits chapitres, qui se terminent toujours sur une sorte de questionnement qui nous pousse à poursuivre notre lecture. Elle s’est également donnée une difficulté supplémentaire, car aux environs du premier tiers du roman, elle nous révèle qui est l’assassin et également quel est son mobile…imaginez vous la difficulté pour vous faire vous accrocher à la suite de l’histoire.
   
   Je garde tout de même un sentiment de mélancolie à la fin de cette lecture, le meurtre d’enfants, le triste dénouement (pour moi en tout cas, je ne peux malheureusement pas vous en dévoiler plus)…j’ai été habituée à un sentiment plus jovial à la fin d’un roman de Janine Boissard…
   
   Un bon thriller, mai si vous êtes fans de romans sentimentaux qui finissent bien, ne vous y aventurez pas…

critique par Mme Patch




* * *