Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

La Dame du lac de Raymond Chandler

Raymond Chandler
  The Long Good-Bye
  Adieu ma jolie
  La Dame du lac
  Un tueur sous la pluie/Bay City blues/Déniche la fille

Raymond Thornton Chandler est un auteur américain de romans policiers, né en 1888 à Chicago, et décédé en 1959.

La Dame du lac - Raymond Chandler

Y a bien une sorte de dame ...
Note :

    Année de publication : 1943
   
   Philip Marlowe est employé par Derace Kingsley, riche propriétaire d’une usine de parfum à Los Angeles. L’épouse bien trop jeune de ce monsieur, Crystal, est absente depuis plusieurs mois, et il craint qu’elle n’ait épousé un gigolo, Chris Lavery, et passé la frontière mexicaine. Pour divorcer et se remarier, il faut qu’il la retrouve: elle a un compte en banque bien garni.
   
    L'infaillible détective constate que le gigolo de Crystal s’est fait tuer et il se rend à Puma Point, un beau chalet dans la montagne, où résidait la disparue. Le gardien, Bill Chass lui apprend que sa femme à lui, Muriel, s’est volatilisée le même jour que Crystal, le 12 juin , un mois plus tôt.
   Les deux hommes vont discuter en buvant un petit jus bien raide près du lac. Ce dernier semble particulièrement beau mais il ne faut pas y regarder de trop près…
   
    Il y a bien une sorte de dame dans le roman, mais c’est un personnage secondaire Mlle Adrienne Frommsett, la maîtresse de Kingsley, à peu près honnête, distinguée, belle, une rareté chez Chandler le misogyne.
   
   On sait que Lancelot reçut d’une dame, la fée Ninienne, un anneau d’or pour se protéger des maléfices et les déjouer. Mais dans le lac à Puma Point, se trouve une femme soumise aux lois de la décomposition, une vraie mortelle, qui fait penser à deux femmes différentes (et on ne peut se prononcer), bien peu dames par ailleurs. Tout de même Marlowe découvre un petit cœur en or ayant appartenu à la mauvaise femme du lac, et qui lui apprend son identité, le mettant définitivement sur la piste. Et cette troisième femme est encore pire que les deux premières. Pauvre chevalier!
   
   On se rappelle que dans «Le Grand sommeil» déjà, Marlowe était coincé entre Vivian et Carmen, tout un programme littéraire autant que policier.

critique par Jehanne




* * *