Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Comment réussir un bon petit couscous de Fellag

Fellag
  Comment réussir un bon petit couscous

Comment réussir un bon petit couscous - Fellag

Histoires de la «zone couscous»
Note :

    Résumé
   "Entre le poulet et le mouton sont joliment disposées quelques saucisses. Pour ceux qu l'ignorent, je tiens à préciser que la merguez, à l'instar du gros saucisson appelé casher parce qu'il est halal, est une invention des juifs d'Algérie. Elle symbolise les peurs ancestrales des circoncisions ratées. Ce n'est d'ailleurs pas par hasard que Freud n'est pas d'origine viking, mais d'origine contrôlée. D'où sa fameuse théorie "Tout vient de là".
   
   Ces phobies, nous, les musulmans, les partageons avec les juifs. Nous pouvons dire qu'en dehors du cousinage lointain nous sommes surtout unir par "le complexe de la merguez". Et c'est bien dommage que le problème palestinien, qui empoisonne les relations de cause à effet, ne soit pas encore réglé car les Palestiniens aussi ont le droit de vivre le complexe de la merguez dans de bonnes conditions psychologiques."

   
   
   Commentaire
   
   Il semblerait que l'auteur de ce livre soit d'abord et avant tout humoriste. Bien entendu, je n'en avais jamais entendu parler, dans ma grande inculture, mais c'est tout de même assez remarquable à la lecture de ce court texte. Il est divisé en deux partie: dans la première, on dirait un monologue humoristique et la seconde partie ressemble à une nouvelle. Dans les deux cas, on parle de la "zone couscous" (Algérie, Tunisie, Maroc) et l'auteur en profite pour tisser des liens entre ce plat et certaines particularités de ces pays. On y dissèque certaines de leurs habitudes, on rit de certaines confusions souvent entendues. On se moque des Français, des Algériens, des Tunisiens... de tout le monde, quoi!!!
   
   Cette lecture m'a fait fréquemment sourire, plusieurs comparaisons sont très bien pensées mais je crois qu'il me manque un certain bagage culturel pour bien comprendre toutes les allusions. En effet, comme je ne suis pas particulièrement "ferrée" en histoire et en actualités africaines, je suis certaine que certaines blagues me sont passées par dessus la tête. C'est souvent le danger avec ces textes humoristiques qui viennent d'ailleurs. Toutefois, cette première partie m'a plu, tant par l'écriture style monologue que par son contenu.
   
   La seconde partie raconte les adaptations culturelles que doit faire un couple formé d'un Français et d'une Algérienne. En fait, j'ai beaucoup aimé le contenu, comment on tente d'expliquer comment une personne est marquée par son pays d'origine mais j'ai eu plus de difficulté avec le ton, qui se veut sérieux et humoristique à la fois... Le fait d'alterner rapidement entre drôlerie et réflexions profondes m'a parfois dérangée.
   
   Finalement, je suis bien contente de cette lecture, qui m'a fait jeter un oeil différent sur cette partie du monde. J'ai maintenant le goût d'explorer davantage cette littérature africaine!

critique par Karine




* * *