Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Nada de Jean-Patrick Manchette

Jean-Patrick Manchette
  La princesse du sang
  Le petit bleu de la côte Ouest
  Fatale
  Nada
  La position du tireur couché
  L'Affaire N'Gustro
  Ô dingos, ô châteaux
  Laissez bronzer les cadavres !
  Chroniques

Jean-Patrick Manchette est un écrivain français de romans policiers, critique littéraire et cinématographique, scénariste et dialoguiste de cinéma, et traducteur. Il est né en 1942 à Marseille et mort d'un cancer en 1995 à Paris.

Nada - Jean-Patrick Manchette

Ni dieu, ni maître, nada
Note :

   Nada, petit roman polar, pas vraiment le polar avec intrigue et suspens, enfin suspens un peu si mais là on est dans les années 70, le livre a été écrit en 71/72, et c'est d'un combat qu'il s'agit celui politique de la gauche anarchiste et de la police réactionnaire comme elle se doit, univers décalé et à la fois proche de l'actualité d'aujourd'hui, les revendications sont a peu près inexistantes, seul le combat importe où comment des hommes et femmes d'univers différent se retrouvent le temps d'une chanson... le terrorisme romantique a existé... il n'en est pas moins violent. Quelques très belles scènes et des personnages intéressants notamment Treuffais (professeur de Philo) et Epaulard (ancien légionnaire & co) et puis D'arcy (alcoolique notoire), Cash (la belle...) et Diaz..., ils ont tous une sensibilité propre, ils font vite partie de votre univers. De l'autre côté c'est de politique et de pouvoir qu'il est question, la vie importe peu...
   
   Il sera adapté au cinéma par Chabrol en 1974
   
   Je ne comprenais pas la citation du début, maintenant c'est chose faite: "C'est bien ainsi, et puisqu'on doit parfois tirer autant le faire proprement sans chercher le handicap des gros calibres aux lourdes retombées. Le faire proprement... en effet, une mise à mort impeccable doit être le souci majeur du bon chasseur: elle est l'essentiel du thème que nous développons. Nous verrons au chapitre du tir les impératifs qui, à notre avis, conditionnent cette loi. Pour le moment, contentons nous de choisir un calibre plus que suffisant" (Le Chasseur français)
   
   A lire tranquillement...

critique par Herwann




* * *