Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Les Filles de Lori Lansens

Lori Lansens
  Les Filles

Lori Lansens est canadienne, elle est née à Chatham en Ontario, scénariste de métier, elle a fait une entrée en littérature avec "La Ballade des adieux" en 2002; son second roman, "Les Filles", a été publié dans plus d'une quinzaine de pays, elle vit désormais à Los Angeles, en compagnie de son mari et de ses deux enfants, où elle œuvre toujours dans le domaine du cinéma...

Les Filles - Lori Lansens

Deux par deux rassemblées...
Note :

   Rose et Ruby naissent au beau milieu d'une tempête, le 30 juillet 1974, dans une bourgade du sud-ouest de l'Ontario de Leaford. Ce ne sont pas des jumelles comme les autres: elles sont craniopages, c'est-à-dire soudées par la tête, quoi, cela fait image, oui et ce qui représente le cas le plus rare chez les jumelles conjointes. Leurs systèmes vasculaires étant "aussi emmêlés que des ronces", une opération de séparation est exclue. Rose et Ruby, qui ne se verront jamais qu'à travers un jeu de miroirs, doivent donc apprendre à vivre côte à côte, ce en quoi elles sont grandement aidées par la dévouée tante Lovey, infirmière à l'hôpital de Leaford, et son conjoint (oncle Stash), à mon avis deux des personnages les plus attachants qu'il m'ait été de connaître en fiction; ceux-ci prendront le relais d'une mère instable psychologiquement, laquelle s'est éclipsée peu après l'accouchement.
   
   Il ne faut pourtant pas s'arrêter à ça. Parce que le roman de Lori Lansens ne raconte pas la vie d'un phénomène de foire. Nous ne sommes pas dans le grotesque. Nous sommes dans l'amour qui lie deux soeurs.
   
   Deux soeurs aussi différentes l'une de l'autre que peuvent l'être... deux soeurs.
   
   Raconté sous la forme d'un récit autobiographique, fictif bien sûr, l'auteure donne ainsi la parole tour à tour aux deux soeurs qui décident de raconter leurs vies à l'aube de leur trentième anniversaire et alors que leur vie est menacée par un problème de circulation sanguine...
   
   Même si leurs témoignages croisés donnent une étonnante densité au récit, Rose et Ruby étant de caractères très différents, elles nous font vivre tout ce à travers quoi elles sont passées, entre le désespoir d'une vie condamnée à vivre en marge et les euphories nées de leur extraordinaire complicité.
   
   
   Tout y est montré, de leur façon de se déplacer, l'une portant l'autre, aux inévitables compromis qu'elles doivent faire, personnels comme professionnels, en passant par leur manière de vivre leur intimité, certaines scènes relevant, forcément, d'un érotisme peu banal.
   
   Lori Lansens a un rare talent, elle sait nous faire oublier le caractère fictif de cette histoire (elle a manifestement mené d'intenses recherches, plusieurs cas réels de jumeaux conjoints étant d'ailleurs racontés ici), malgré cela, j'ai malheureusement trouvé trop souvent la narration plutôt morne, presque monotone, dénuée d'émotion, sauf, fait des plus surprenant, en ce qui concerne tous les personnages secondaires.
   
   Ceux-ci, tous sans exception, sont des plus intéressants... et inspirants, alors que les personnages principaux, dans la narration de gestes quotidiens plus ou moins banals, tout au long de ces six cents pages, m'ont tout au long laissé l'impression que leur récit ressemblait plus à un scénario proposé au cas où..., qu'à une vie intensément vécue!
   
   Bref, malgré le paradoxe d'un résumé plutôt long, j'en retiens des impressions très partagées; un sujet quant à lui peu banal, mais un effet personnel trop peu réussi pour être tout à fait agréable, malgré tout une certaine empreinte...

critique par Françoise




* * *