Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

1974 de David Peace

David Peace
  1974
  1977
  Tokyo ville occupée
  Rouge ou mort

David Peace est un écrivain anglais né en 1967 dans le West Yorkshire.

1974 - David Peace

To be continued...
Note :

   Avec ce premier opus intitulé "1974" de la tétralogie, David peace nous emmène sur des chemins noirs.
   
   Imaginez vous- dans le Yorkshire, en 1974, une petite fille vient de disparaître, Clare Kemplay; elle revenait tranquillement de l'école. La période est celle des fêtes, qui aurait pu faire cela... Surtout qu'on la retrouve dans une tranchée quelques jours après, morte évidemment et torturée... Edward Dunford (alias Scoop), reporter à l'Evening post commence une carrière après avoir écrit un papier sur le Dératiseur, il fait de l'ombre à jack, le vieux brigand en place depuis des décennies. La police est là, qui rôde et qui n'a pas l'air très claire avec elle-même ni avec les citoyens d'ailleurs. L'enquête débute et va rapidement se complexifier allant jusqu'à revenir sur d'anciennes affaires que bon nombre de personnes ne veulent pas réouvrir, des petites filles disparues mais jamais revues... Des magouilles politiques entre quelques gros bonnet où Barry va laisser des plumes: le monde tel que l'on se l'imagine auYorkshire est bien différent: la corruption règne à tous les niveaux. Edward va d'ailleurs y goûter amèrement et la route sera bien longue et difficile, semée de mille embûches pour essayer d'approcher de la vérité si noire soit-elle d'ailleurs
   
   Plongez dans le roman noir par excellence et dans une enquête journalistico-policière et politique où tout est lié et où la noirceur de chacun ou presque suppure... Un réalisme accablant, une vision très proche du terrain, on sent presque Edward tomber et on aimerait qu'il disparaisse de ce monde nauséabond...
   
   Un vrai polar qui ne s'adresse pas aux âmes sensibles, certaines descriptions n'étant pas conseillées à tout un chacun... l'alcool coule à flot dans un univers où il n'y a pas de porte de sortie, une réalité qui vous glace...
   
   A lire impérativement et je continue avec "1977"...

critique par Herwann




* * *