Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Il était deux fois Romain Gary de Pierre Bayard

Pierre Bayard
  Il était deux fois Romain Gary
  Les dénis de l'histoire. Europe et Extrême-Orient au XXe siècle
  Comment parler des livres que l'on n'a pas lus?
  Et si les œuvres changeaient d’auteur
  L'affaire du chien des Baskerville
  Enquête sur Hamlet
  Aurais-je été résistant ou bourreau ?

Pierre Bayard est un universitaire et psychanalyste français né en 1954.


* Citations dans la rubrique "Ce qu'ils en ont dit"

Il était deux fois Romain Gary - Pierre Bayard

Analyse, psychanalyse
Note :

   Pierre Bayard est professeur de Lettres en université et psychanalyste. Les deux facettes sont très sensibles dans cet essai. Mais, ainsi qu'il l'annonce d'emblée, il a cherché ici «moins à trouver des éléments inconscients dans la vie ou l'oeuvre de l'auteur qu'à mettre les textes en position de nous faire comprendre ce qu'est, en littérature, le mystère de la parole sur son propre passé.»
   
   Il a voulu considérer dans cet ouvrage plusieurs oeuvres de Romain Gary, et en particulier «La promesse de l'aube» sous l'angle de la «possession» d'un personnage par un autre. Il saura nous montrer que l'on retrouve cette donnée dans plusieurs livres de Gary, en commençant par cette globalement autobiographique «Promesse». Il voit même là un des thèmes majeurs de l'oeuvre de notre double écrivain.
   
   La collection dans laquelle cet essai a été publié, «Le texte rêve», chez Puf, s'est donné une mission qu'elle annonce ainsi : «le critique peut éclaircir un peu la nuit, reprendre en écho la rumeur, afin que le public sache où porter ses pas, à quoi prêter l'oreille.» C'est bien le travail accompli ici par P. Bayard. Il nous indique des angles de vision, des indices sur ces livres de Gary que nous reconsidérons avec lui, à la lumière de ce qu'il nous en dit. C'est comme discuter avec quelqu'un de particulièrement cultivé et bien documenté, ayant de plus quelques vues originales sur la question, de livres qui nous ont intéressés et découvrir encore pas mal de choses à leur sujet. Une lecture très enrichissante qui s'est arrêtée plus ou moins longuement outre «La promesse de l'aube », sur «La nuit sera calme», «La danse de Gengis Cohn», «Pseudo», «Les enchanteurs», «Lady L» ou «Pour Sganarelle».
   
   Pour ma part, c'est avec énormément d'intérêt et sans difficulté que j'ai lu cet ouvrage assez court mais très documenté et pointu qui a su ne pas être rébarbatif. J'y ai appris des choses qui m'intéressaient et trouvé de quoi relire au moins «La promesse de l'aube» (et sans doute la « Danse de Gengis Cohn ») d'une nouvelle façon

critique par Sibylline




* * *