Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

La colère de Maigret de Georges Simenon

Georges Simenon
  Trois chambres à Manhattan
  L'amie de Madame Maigret
  L'affaire Saint-Fiacre
  La colère de Maigret
  En cas de malheur
  Les inconnus dans la maison
  Au Rendez-Vous des Terre-Neuvas
  Long Cours
  L'horloger d'Everton
  Le locataire
  Le petit homme d’Arkhangelsk
  Lettre à mon juge
  La Neige était sale
  Le pendu de Saint-Pholien

Georges Simenon est un écrivain belge francophone né en 1903 et mort en 1989 après avoir écrit environ 200 romans sous son nom ou sous différents pseudonymes.

La colère de Maigret - Georges Simenon

Train-train & rebondissements
Note :

   En cette période de vacances, le livre de poche ayant la bonne idée d'offrir des romans, j'ai profité de l'opportunité de lire mon premier Maigret. Car je me suis rendu compte que si j'avais lu "La fuite de M.Monde"ou "Betty", je m'étais contentée de suivre vaguement des épisodes du fameux Jules successivement incarné -entre autres- par Jean Richard (c'est vous dire si ça date!) ou Bruno Crémer.
   
   L'action se déroule une fin de juin caniculaire, tout est tranquille quai des orfèvres jusqu'au moment où l'on signale la disparition d'un directeur de boîtes de nuit, disparition d'autant plus étonnante que cet homme, très rangé, n'avait aucun lien avec le milieu et gérait ses affaires en bon père de famille ,qu'il était par ailleurs.
   
   Pas de rebondissements surprenants, l'enquête suit son train de sénateur, Maigret téléphone sagement à sa femme s'il ne compte pas manger chez lui, part encore plus tranquillement à la pêche. Tout cela a un petit air bonhomme des plus sympathiques. On se prend à penser, lors du dénouement que Maigret ne pourrait plus agir ainsi aux frontières de l'illégalité mais on est content de sa balade dans un Paris écrasé de chaleur, un Paris truffé de personnages pittoresques, où la violence est encore bridée et sporadique.
   
   Maigret n'est pas présenté comme un héros car "...au moment où on s'y attend le moins, l'enquête vous échappe des mains. On ne la dirige plus. Ce sont les événements qui commandent et vous obligent à prendre des mesures que vous n'aviez pas prévues, auxquelles vous n'étiez pas préparé.",il pâtit d'ailleurs un peu de sa célébrité en week-end à la campagne, mais après tout ce calme "La colère de Maigret" n'en prendra que plus d'ampleur!
   
   Un excellent roman pour se glisser dans la torpeur des vacances ...

critique par Cathulu




* * *