Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

In Memoriam de Stéphane Audeguy

Stéphane Audeguy
  Fils unique
  La théorie des nuages
  In Memoriam
  Nous autres
  Rom@
  Histoire du Lion Personne

Né à Tours en 1964, Stéphane Audeguy vit à Paris. Il enseigne l’histoire du cinéma et des arts dans un établissement public des Hauts-de-Seine. Il a publié en 2005 son premier roman, "La théorie des nuages", chez Gallimard. En 2007, il reçoit le prix des Deux Magots pour "Fils unique".


* Citations dans la rubrique "Ce qu'ils en ont dit"


In Memoriam - Stéphane Audeguy

Avis de décès
Note :

   Je ne sais pas d’où me vient le goût pour les petits livres, peut être l’âge venant la taille et le poids du livre prennent une importance excessive.
   Longtemps les sagas à multiples personnages m’ont enchantée, les gros pavés avaient ma faveur, et telle «La Femme en train de lire» de Rembrandt je me colletais avec des volumes épais et lourds. Les goûts en lecture changent comme le reste et chez moi ils vont vers le frêle, le léger, c’est un art difficile de retenir le lecteur avec peu de mots, certains s’y essaient et rendent coquille vide, d’autres au contraire enchantent, c’est le cas de Stéphane Audéguy.
   
   Petit volume donc dans la collection «Le Promeneur», l’auteur s’est adonné dans la joie j’espère à des recherches pointues et nombreuses (une centaine) pour savoir au détail près comment meurent les grands hommes et les autres.
   Des personnages célèbres et de parfaits inconnus sont passés en revue. Savants, hommes politiques, écrivains, musiciens tous y passent et non content de s’en prendre aux humains Stéphanie Audeguy s’occupe aussi de la gente canine.
   Parfois l’auteur triche un peu et nous n’assistons pas à la mort mais à ses préparatifs ou à ses suites.
   
   Mort romantique qui tire des larmes (Adrienne Lecouvreur), mort méritée mais difficile (Raspoutine), mort cannibale (Capitaine Cook), mort bête (Tennesse Williams) ou mort familiale ( Marvin Gaye).
   Deux exemples: Le cercueil de Flaubert trop grand pour prendre place dans le trou réservé, ou bien le pied de nez du hasard faisant porter le cercueil de Wagner antisémite notoire par deux juifs.
   
   Vous l’aurez compris Stéphane Audeguy a fait un livre cocasse, drôle, parfois féroce; de pierres tombales en cercueils de cérémonies en dernières paroles, d’épitaphes en dernier souffle, on se régale et on rit beaucoup.«C'est le livre le plus léger et le plus gai que j'ai lu depuis longtemps» dit Frédéric Ferney
   
   Un livre pour mourir de rire qui mérite une place dans votre bibliothèque.

critique par Dominique




* * *