Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Dictionnaire égoïste de littérature française de Charles Dantzig

Charles Dantzig
  Dictionnaire égoïste de littérature française
  Dans un avion pour Caracas

Dictionnaire égoïste de littérature française - Charles Dantzig

Egoïste= qui ne se préoccupe que de soi-même
Note :

   Ce dictionnaire compte 1000 pages.
   
    Il est l'oeuvre de Charles Dantzig. Je ne savais rien de lui, même son nom ne me disait rien, avant d'avoir eu ce bouquin sous les yeux à la Fnac au rayon littérature biographie.
   Je l'ai pris et l'ai feuilleté à la cafétéria pendant une heure au moins. Je ne me suis pas ennuyée un seul instant! Dantzig présente un corpus constitué de noms d'auteurs, de genres littéraires, d'habitudes de lecture, d'objets en rapport avec la lecture ou l'écriture, de mots concernant l'édition, d'idées reçues et de modes. Il commente tout cela avec humour, fantaisie, soutenu par une vraie culture et une certaine indépendance d'esprit.
   
   On réagit vivement, comme dans une conversation: "ça c'est bien vrai" ou encore "il n'a rien compris", parfois "c'est pas bien neuf ce que tu dis!"
   
   On a envie de réagir, oui, à la plupart de ses notices, c'est le genre de livre que l'on a furieusement envie d'annoter! On regrette que l'auteur ne soit pas avec nous pour discuter. Bref, c'est le genre de bouquin que tu ouvres lorsque tu te sens seul, que tu n'as rien à te dire, que tu t'écoutes et que rien ne vient. Dantzig remédiera facilement à cette panne. Il va te relancer!
   
   Par ailleurs, il parodie quelquefois les auteurs de maximes, façon La Rochefoucauld ou Chamfort, avec plus de souplesse. Il se fait critique littéraire, mais parle aussi de la société, apporte sa vision du monde, laquelle n'est pas exactement ce que tout le monde rabâche à longueur de journée.
   
   Charles Dantzig est l'auteur de plusieurs romans (dont je n'avais aucunement entendu parler), mais, l'ayant trouvé je l'élis pour la conversation.
   
   J’en ai extrait quelques tranches pour vous les faire partager.
   Avec parfois de petits commentaires.
   
   
   "Lire et écrire ne sont pas des facultés naturelles."
   Ma parole! ça pourrait être un sujet de dissert . Ce type de phrase qui paraît tellement évident mais dont on ne tient en principe pas compte. Et l'envie qui nous vient de démontrer le contraire...!
   
   Charles Dantzig n’aime pas l’Oulipo. «La poésie qui ne sait que jouer est la plus indigne des facéties».
   Pas d’accord: le jeu est au centre de la poésie, mais c’est un jeu sérieux. Il est vrai que l'Oulipo va parfois trop loin. Avec l'Oulipo Pérec a écrit les meilleurs choses du monde (comme La Vie, mode d'emploi), mais aussi "53 jours" et "la Disparition" qui me laissent froide.
   
   "Chanson: ce n’est pas de la poésie c’est un art à part."
   C’est un art qui a ses règles qui ressemblent à celles de la poésie: Paul Zumthor l’appelait «poésie orale». Dire que ce n’est pas de la poésie est sans intérêt: le mot poésie est sujet à des interprétations très variées. Depuis l’acception grecque …
   
   "Le sujet: c’est le déclic qui ouvre le fichier «imagination» de l’écrivain. L’histoire n’est qu’une excroissance des personnages."
   
   
    Ce livre a obtenu le Prix Décembre en 2005

critique par Jehanne




* * *