Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Une tombe accueillante de Michael Koryta

Michael Koryta
  La mort du privé
  Une tombe accueillante

Une tombe accueillante - Michael Koryta

La vengeance est un plat qui se mange froid
Note :

   Lincoln Perry est un ancien flic devenu détective privé: suite à un accrochage sérieux avec l'homme qui fut son rival, LP dut quitter la police. Alors qu'il s'occupe sans histoire de son agence, qu'il attend que son associé se remette de ses blessures, son ex-fiancée l'appelle pour lui demander de retrouver Matthew, le fils de son défunt mari. En effet, ce dernier, Alex Jefferson, a été retrouvé assassiné et laisse un héritage conséquent à son fils. Lincoln Perry ne sait pas encore qu'en acceptant d'aider son ex, il va s'embourber dans un chemin des plus douteux: il devient très vite le suspect numéro 1, d'autant que tout concorde à l'accuser malgré toutes ses dénégations!
   
   Commence alors une dangereuse partie gendarme et voleur où la corruption, les mensonges et les dissimulations mènent la danse. Qui se cache derrière le tueur, ce boucher tortionnaire qui se repaît de la longue souffrance de ses victimes? Quelle vengeance lui dicte ses actes cruels? De révélations en sordides mensonges, se déroule une enquête en eaux troubles dans lesquelles nagent les prédateurs manipulateurs et leurs poissons pilotes manipulés; eaux marécageuses où les détenteurs du pouvoir de l'argent n'ont que faire des vies des plus démunis qu'ils détruisent sans ciller.
   
   "Une tombe accueillante" est un roman noir, un thriller rondement mené, au suspense bien construit, à l'écriture suffisamment efficace pour tenir en haleine le lecteur malgré les ficelles du genre rapidement décelées. La psychologie des personnages a juste ce qu'il faut de profondeur pour les rendre crédibles, cependant elle ne parvient pas à masquer le côté irritant du héros, privé au grand coeur, désabusé mais encore un peu idéaliste, jouant sur la corde usée des poncifs du genre. Bien entendu il y a le flic collant, celui qui ne voit pas que le héros est innocent et qui le charge dès qu'il le peut; bien sûr il y a l'ex qu'il n'a pas rayée de ses souvenirs et la future petite amie qui se cache derrière une bonne camaraderie; certes il y a l'associé à la fidélité indéfectible et au regard extérieur de la raison; il y a tous les ingrédients pour que la mayonnaise prenne mais, car il y a une réserve, le lecteur ressent comme une insatisfaction à l'issue de sa lecture....il passe un bon moment mais sans plus. J'aurai aimé un peu plus de chemins tortueux, de méchanceté, de personnalités cauteleuses et moins de stéréotypes. Même si la lecture du roman est fluide, s'écoule avec l'envie de savoir comment cela se termine, l'histoire est loin d'être aussi sombre que je ne l'espérais... le politiquement correct serait-il un peu trop de mise? Bref, Lincoln Perry est loin d'être un personnage à la hauteur d'un Harry Bosh ou d'un Philip Marlowe!
   ↓

critique par Chatperlipopette




* * *



Enquête tortueuse
Note :

   Titre original: A Welcome Grave
   
   
   C'est la troisième enquête de Lincoln Perry, un ancien policier devenu détective privé à Cleveland.
   
   Un privé de plus mais heureusement débarrassé des clichés de la profession vue par le polar américain. Il en faut tout de même un minimum: on imagine mal un privé menant une vie familiale heureuse et banale par exemple et Lincoln Perry est bien évidemment un solitaire qui, dans cette histoire, ne peut éviter de répondre à la requête de son ancienne fiancée quand celle-ci lui demande d'enquêter sur le meurtre de l'homme qu'elle a épousé après l'avoir quitté. Mais Koryta n'en rajoute pas sur la psychologie de bazar, il pose les faits sans s'étendre. De même, les passages descriptifs sont réduits au minimum: quelques décors nécessaires à l'enquête et c'est tout, c'est Cleveland mais cela pourrait être n'importe quelle ville américaine du nord.
   
   Alors que reste-t-il? L'enquête, les faits, l'action. Et sur 350 pages, il y a de la place: on a donc droit à une intrigue particulièrement tortueuse dans laquelle Lincoln Perry se fourvoie souvent avant de finir par retomber sur ses pattes. Il faut avouer qu'on en perd parfois le fil mais on arrive toujours à se raccrocher et l'intérêt ne faiblit pas.
   
   En choisissant de tourner le dos au remplissage et aux poncifs, Michael Koryta se révèle plus proche des auteurs de la Série Noire classique que de ses contemporains immédiats et ce n'est finalement pas un mauvais choix.

critique par P.Didion




* * *