Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

La vie privée des arbres de Alejandro Zambra

Alejandro Zambra
  La vie privée des arbres

La vie privée des arbres - Alejandro Zambra

Eloge du détachement
Note :

   Veronika tarde à rentrer de son cours de dessin. Pour occuper la fille de l'absente, la petite Danielà, Juliàn, son beau-père lui raconte La vie privée des arbres, une suite complète d'histoires qu’il a inventées pour l'endormir. Mise en abyme du récit donc mais aussi occasion de nous raconter simultanément sa rencontre avec Veronika et elur histoire qui est devenue, petit à petit, une histoire d'amour.
   "Pour l'heure, la vie est un casse-tête qui lui semble résolu: il a été invité dans une nouvelle intimité, dans un monde où il lui revient d'être à peu de chose près le père de Danielà, la petite fille qui dort, et le mari de Veronica, la femme qui ne rentre pas, pas encore, de son cours de dessin."

   L'arrivée de Veronika devrait donc mettre un terme à ce récit qui n'a de raison d'être que par l'absence de la jeune femme.
   
   Il ne se passe presque rien dans ce roman très court d'Alejandro zambra. Mais ce presque rien nous envoûte par l'écriture si particulière du romancier (qui m'a parfois fait penser au détachement de "La femme Gauchère" de Peter Handke, roman qui est depuis 1980 sur l'étagère de mes essentiels). Détachement au sens où les mots, en apparence très simples, se détachent sur le fond du récit. Cet aspect ténu ne séduira pas forcément les amateurs de péripéties et de grandes houles d’émotions mais il plaira aux amateurs d'ambiances poétiques.
   
   Une parenthèse, un moment figé dans le temps qui émet des pseudopodes dans le passé, une bulle iridescente.
   
   117 pages cristallines.

critique par Cathulu




* * *